Communiqués de presse
  • A propos du centre de sécurité Volvo Cars

    6/05/2010

    • Le Centre de Sécurité Volvo Cars est conçu pour réaliser des crash-tests avancés qui contribuent à l’amélioration des connaissances et au développement de voitures Volvo plus sûres. Le laboratoire met en scène la reproduction de scénarios d’accidents réellement survenus dans la circulation.
    • Le laboratoire de sécurité crash-tests a été inauguré en 2000.
    • Le laboratoire de sécurité crash-tests peut procéder à plus de 400 tests en grandeur nature par an.
    • Le laboratoire de sécurité crash-tests dispose de deux pistes d’essai, l’une fixe (de 154 mètres) et l’autre mobile (de 108 mètres). La piste d’essai mobile est orientable de 0 à 90 degrés pour répondre à toutes les situations d’impacts, frontaux, arrière et latéraux, entre deux véhicules en approche sous différents angles et à différentes vitesses.
    • Sur la piste d’essai fixe, la vitesse maximale pour une voiture particulière est de 120 km/h. Sur la piste d’essai mobile, la vitesse est limitée à 80 km/h. Les vitesses sur chacune des pistes d’essai peuvent être régulées indépendamment l’une de l’autre.
    • La précision du point d’impact impliquant deux véhicules lancés à 50 km/h est de 2,5 centimètres, ce qui équivaut à deux millièmes de seconde. A titre de comparaison, un battement de paupière chez l’être humain est l’affaire d’un soixante millièmes de seconde.
    • La piste d’essai fixe autorise également les crash-tests d’utilitaires lourds à des vitesses allant jusqu’à 80 km/h.
    • Sur les deux pistes d’essai, les crash-tests peuvent également être réalisés en sens inverse. Une dalle en béton de 15 x 70 mètres située à l’une des extrémités de la piste d’essai fixe sert à différents tests tels que les retournements. Au bout de la piste d’essai mobile, l’espace environnant fait partie intégrante du laboratoire de crash-tests. C’est là que sont réalisés des crash-tests contre toutes sortes d’objets que l’on rencontre dans la circulation.
    • Au point de jonction des deux pistes d’essai se trouve une fosse de 6 mètres de profondeur recouverte d’une plaque en plexiglas pour filmer les crash-tests par en dessous. Les caméras qui filment les tests par au-dessus sont installées dans une nacelle placée à 11 mètres du point d’impact.
    • On dénombre environ 50 appareils de prises de vues à haute vitesse. Le plus rapide enregistre 200 000 images/seconde. Les plus petits peuvent être affectés à l’étude du comportement des composants à l’intérieur des véhicules sous l’effet des forces d’impact.
    • Le bloc de crash du laboratoire pèse 850 tonnes. On le déplace au moyen d’un système à coussins d’air. Différents types de barrières de crash-tests peuvent être aménagés sur les trois côtés du bloc.
    • En outre, une vingtaine de barrières sont prévues pour satisfaire aux propres procédures Volvo de tests approfondis basés sur la connaissance de situations réelles, ainsi qu’aux multiples demandes de tests officiels.
    • Volvo Cars procède également à des crash-tests dans un simulateur de crashtests unique en son genre, qui utilise une caisse de véhicule renforcée mais avec le véritable habitacle à tester. Le simulateur de crash peut recréer les mouvements de roulis, ou de tangage, des collisions réelles sans détruire la caisse. Il peut également simuler une intrusion dans la cellule d’habitacle, au moyen de dix pistons représentant différentes parties du véhicule.
    • Un nouveau modèle en cours de tests au laboratoire a été testé des milliers de fois par Volvo en simulation numérique. Ces outils permettent, sans détruire de véhicule, d’effectuer efficacement toute une série de crash-tests virtuels en faisant varier les paramètres d’essai.
    • Volvo Cars possède encore une centaine de mannequins de crash-tests de différents types représentant hommes, femmes et enfants, de tailles, poids et âges variés. Il existe des mannequins spécifiques pour différents types de situations et usages, comme par exemple des mannequins de crash-test frontal, des mannequins pour impact latéral et d’autres pour choc arrière.

    Le Centre de Sécurité Volvo Cars est conçu pour réaliser des crash-tests avancés qui contribuent à l’amélioration des connaissances et au développement de voitures Volvo plus sûres. Le laboratoire met en scène la reproduction de scénarios d’accidents réellement survenus dans la circulation.
    Retour