Nouvelles
  • Volvo lance le développement de piles à combustible

    22.11.2010
    Volvo lance le développement de piles à combustible

    Glattbrugg, 22 novembre 2010 – Le constructeur automobile Volvo lance le développement d'une nouvelle génération de moteurs électriques pour automobiles. Sur la base des résultats de recherches menées par l'Agence suédoise de l'énergie, l'entreprise suédoise lancera le développement de piles à combustible qui permettront de prolonger considérablement l'autonomie des véhicules électriques. En 2012 déjà, deux prototypes, créés sur la base de la Volvo C30 DRIVe Electric, doivent réaliser à cet effet les premiers essais de conduite dans la circulation quotidienne.

     

    « En franchissant cette étape, nous renforçons notre travail de développement dans le domaine de la mobilité électrique », nous livre Stefan Jacoby, Président et CEO de Volvo Car Corporation. « Jusqu' à présent, l'autonomie des véhicules à motorisation exclusivement électrique était relativement limitée en raison des coûts et de la taille des batteries. Grâce aux piles à combustible, il est possible d'augmenter sensiblement la distance que peuvent parcourir ces voitures avant de devoir être rechargées. Nous allons en même temps étendre nos compétences en matière de piles à combustible et d'hydrogène. » Volvo Cars coopère, sur ce projet, avec l'entreprise Powercell Sweden AB.

     

    La pile à combustible produit de l'énergie électrique
    Dans la première phase du projet, une étude servira à réaliser ce qu'on appelle un Range Extender (« un prolongateur d'autonomie »), composé d'une pile à combustible et d'un reformeur. Le rôle du reformeur consiste à produire de l'hydrogène à l'état gazeux à partir d'un carburant liquide, en l'occurrence de l'essence. Cet hydrogène gazeux est ensuite transformé par la pile à combustible en électricité qui alimente le moteur électrique de la voiture.

     

    Cette technologie génère de l'énergie électrique sans émission de monoxyde de carbone (CO), oxydes d'azote (NOx), oxydes de souffre (SOx) et particules de suie. Grâce à ce processus hautement performant, les émissions de CO2 sont considérablement réduites en comparaison avec des véhicules classiques. Les produits finaux se résument à de l'énergie électrique, de l'eau et une faible proportion de CO2. Il est également possible d'appliquer ce procédé à des carburants renouvelables.

     

    Accroissement de l'autonomie des véhicules électriques jusqu'à 250 kilomètres
    Grâce à cette technologie, l'autonomie des véhicules à motorisation électrique peut être augmentée et atteindre les 250 kilomètres - en plus de l'autonomie déjà fournie par les batteries de la voiture. Les fabricants de piles à combustible escomptent que l'amélioration des technologies et l'augmentation du nombre de pièces produites permettront de faire nettement baisser les coûts.

     

    Sous réserve de continuer à recevoir le soutien de l'Agence suédoise de l'énergie, Volvo Cars et Powercell veulent, dans la seconde phase du projet, fabriquer deux véhicules d'essai sur la base de l'actuelle Volvo C30 DRIVe Electric. La phase d'essai pour ces véhicules doit débuter en 2012.

     

    « Nous nous trouvons actuellement à un stade très précoce du développement. Il n'est, pour l'heure, pas encore possible de parler concrètement d'un lancement sur le marché de véhicules électriques équipés de Range Extender. Nous prendrons une décision à ce sujet sur la base des résultats retirés du projet de recherche et des possibilités qui en découlent », déclare Stefan Jacoby.

    • Contribution à l'extension de l'autonomie des véhicules électriques
    • Étroite collaboration avec Powercell Sweden AB
    • Essai des premiers prototypes dès 2012
    Retour