Véhicules

« Nous pouvons maintenant ajouter la dimension du temps. »

Marcus Rothoff, directeur du programme de conduite autonome de Volvo Cars, explique les attentes relatives au programme Drive Me. 

Pourriez-vous nous en dire plus sur le fonctionnement du programme Drive Me de Volvo Cars? 

Nous sommes en train de fabriquer les prototypes de voitures. En 2017, les premiers clients auront accès aux voitures autonomes. 

Avant cela, certains clients auront l’occasion de voir leur vie changer grâce à la conduite autonome. Nous passerons du temps avec eux pour comprendre l’utilisation de leur véhicule actuel et déterminer ce que la voiture autonome pourrait leur apporter. 

Lorsqu’ils obtiendront enfin leur véhicule autonome, nous analyserons avec eux la manière dont ce dernier s’intègre à leur quotidien. Nous désirons savoir combien de temps il leur faut pour s’y adapter, si la voiture correspond à leur mode de vie, ce qui est important pour eux et de quelle façon nous pouvons bâtir un lien de confiance. Si nos clients n’ont pas confiance en la voiture, ils ne seront pas en mesure d’utiliser le temps supplémentaire que nous leur offrons. 

Avant que les premiers clients reçoivent leurs voitures autonomes, nous vérifierons qu’elles sont totalement sécuritaires. En effet, nous nous sommes fixé l’objectif de construire des véhicules autonomes qui éviteront toute collision. 

Quelles seront les voitures utilisées pour le programme Drive Me? 

Ce seront des XC90. 

Quelle sorte de discussion engagerez-vous avec les administrations routières pour obtenir l’acceptation des voitures autonomes? 

Pour le projet Drive Me, nos partenaires sont l’administration du transport suédois et le Ministère des transports suédois. L’administration du transport est responsable des infrastructures et le Ministère des transports, de la législation. 

Nous menons des recherches sur la manière d’adapter les infrastructures pour maximiser l’utilisation des voitures autonomes, mais nous devons également élaborer une solution pour utiliser les installations actuelles, sans quoi nous ne serons jamais en mesure d’offrir nos véhicules. 

Toutefois, le plus important, c’est d’avoir une marge de sécurité pour les véhicules arrivant en sens inverse ainsi qu’une carte détaillée afin de se repérer. À l’avenir, nous pourrons modifier les routes pour profiter davantage des bienfaits de la conduite autonome, autant en ce qui concerne la disponibilité des portions de routes que l’amélioration de la vie en société, par la réduction de la congestion, le renforcement de la sécurité ou les efforts en matière de durabilité. 

Par exemple, les voitures autonomes pourront limiter la congestion, en transmettant de l’information et en collaborant. La possibilité de communiquer et d’optimiser le flot de voitures ouvrira une foule d’avenues pour la planification de la circulation. Les routes pourront aussi être optimisées, notamment par la construction de voies plus étroites. 

Quelles sont les implications de l’arrivée des voitures autonomes pour les compagnies d’assurances? 

Nous discutons du projet Drive Me avec différentes compagnies d’assurances pour étudier l’évolution potentielle de ce secteur. 

Les voitures automatisées seront conçues dans l’optique d’éviter toute collision. La plupart des études révèlent que de 90 à 95 pour cent de tous les accidents sont causés par des humains. Ce changement aura donc des répercussions sur les assurances, car il y aura diminution du nombre de réclamations. 

En quoi l’approche de Volvo Cars se distingue-t-elle en matière de conduite autonome? 

Nous nous concentrons sur la valeur de la conduite autonome pour le client. L’un de nos attraits principaux est la possibilité d’utiliser le temps de déplacement en toute sécurité. 

Il faut donc faire pression pour que les lois soient modifiées et sensibiliser la société au fait que nos conducteurs ne doivent pas être tenus responsables de la conduite lorsque la voiture est en mode autonome. 

Dans combien de temps y aura-t-il des voitures entièrement automatisées sur la route? 

Nous visons 2020, mais dans certaines zones sélectionnées, probablement des villes dans lesquelles la conduite autonome peut réellement changer les choses pour nos clients. Notre projet Drive Me permettra de placer un nombre limité de voitures automatisées sur les routes en 2017. Nous nous ajusterons par la suite. 

Pensez-vous que les gens sont prêts? 

Oui. En jetant un coup d’œil à ce que les gens font durant leur temps de déplacement aujourd’hui, nous constatons qu’ils sont plus que prêts. Lorsqu’on reste assis dans la circulation au ralenti, le temps s’envole vite, et nous voulons tous maximiser notre horaire. 

De quelle façon la technologie d’autopilotage IntelliSafe révolutionnera-t-elle les trajets? 

Elle ouvrira la porte à une toute nouvelle relation humain-voiture. Maintenant, vous aurez également du temps libre lors de vos déplacements. 

Les voitures ont toujours été un symbole de liberté. La liberté de vous rendre à l’endroit de votre choix quand bon vous semble, et ce, en profitant d’une expérience de conduite agréable dans le luxe de votre espace personnel. Nous pouvons maintenant ajouter la dimension du temps.