Nouvelles et événements
  • La ceinture à trois points d'ancrage conçue par Volvo : le moyen le plus efficace de sauver des vies sur la route depuis cinquante

    2009-01-12

    Peu de gens ont sauvé autant de vies que Nils Bohlin - l'ingénieur Volvo qui a inventé, en 1959, la ceinture de sécurité en «V» à trois points d'ancrage. Cette ceinture était le fruit d'un concept aussi évident qu'il était intelligent, et parfaitement adaptée au corps des occupants des véhicules. Aujourd'hui encore, la ceinture de sécurité continue d'offrir la protection la plus efficace en cas d'accident.

    Depuis les années 1960, la ceinture imaginée par M. Bohlin a sauvé des centaines de milliers de vies et prévenu des blessures ou en a limité la gravité pour des millions de personnes. Cela en fait l'équipement de sécurité le plus important depuis l'invention de l'automobile, il y a 120 ans.

    Voici une confirmation de l'efficacité de l'invention de Nils Bohlin : les responsables allemands du dépôt de brevets considèrent qu'il s'agit là d'un des huit brevets qui ont eu la plus grande importance pour l'humanité entre 1885 et 1985. M. Bohlin partage cet honneur avec des titulaires de brevet comme Benz, Edison et Diesel.

    Des sièges éjectables par catapulte aux véhicules Volvo
    L'ingénieur Nils Bohlin est né en 1920 à Härnösand, en Suède. Il a commencé sa carrière en 1942 chez Svenska Aeroplan Aktiebolaget (SAAB) comme ingénieur spécialiste des aéronefs. En 1955, il est devenu responsable de l'élaboration des systèmes de sécurité, notamment des sièges éjectables. M. Bohlin s'intéressait également à un phénomène diamétralement opposé : la protection du corps humain lors d'une décélération extrême.

    Il a vite compris qu'il pouvait travailler au développement de ses idées. En 1958, Gunnar Engellau, alors président de Volvo, l'a recruté comme ingénieur spécialiste de la sécurité.

    La ceinture à deux points d'ancrage n'était pas assez sécuritaire
    Durant la deuxième moitié des années 1950, les ingénieurs Volvo ont élaboré divers systèmes de protection destinés à empêcher les occupants d'un véhicule de frapper des éléments intérieurs ou à réduire la gravité des blessures causées par une collision. Ces systèmes comprenaient la colonne de direction télescopique, le tableau de bord matelassé et des points de fixation pour les ceintures en diagonale à deux points d'ancrage des sièges avant.

    Volvo avait déjà équipé ses véhicules de systèmes de fixation pour les ceintures de sécurité avant à deux points d'ancrage depuis 1957, mais les premiers essais d'une troisième «ceinture en diagonale» n'ont pas satisfait aux normes de sécurité de la compagnie. L'emplacement peu pratique de la boucle (à hauteur de la cage thoracique) causait des lésions aux tissus mous du corps humain au lieu de les protéger.

    Un parent de M. Engellau, président de Volvo, est décédé lors d'un accident de la route, en partie à cause des défauts de la ceinture à deux points d'ancrage. M. Engellau a donc donné pour mandat à M. Bohlin d'élaborer une solution plus efficace.

    La solution de Nils Bohlin : la perfection dans la simplicité
    M. Bohlin a vite réalisé que les parties supérieure et inférieure du corps devaient être correctement maintenues en place, grâce à une ceinture en travers du torse et à une autre en travers des hanches. Son principal défi consistait à créer une boucle assez efficace et assez simple à utiliser. Il voulait créer une ceinture à trois points d'ancrage qu'on pourrait attacher d'une seule main.

    En 1958, ses travaux ont abouti au dépôt d'une demande de brevet pour sa ceinture à trois points d'ancrage. Il a intégré à son concept ce qu'il considérait comme l'élément le plus important pour la ceinture de sécurité d'un véhicule : une ceinture qui passait sur les hanches ou les jambes et une ceinture en diagonale, en travers du torse - qui était correctement positionnée d'un point de vue physiologique - et fixée à un point d'ancrage bas, le long du siège. La géométrie de la ceinture formait un «V» dont la pointe était orientée vers le bas. Cette conception permettait à la ceinture de rester en place lorsqu'elle subissait une charge.

    Les points d'ancrage marquaient la principale différence entre la ceinture en V conçue par Nils Bohlin et le précédent modèle de ceinture à trois points d'ancrage en Y. En fait, la ceinture de M. Bohlin était davantage un exemple de perfection géométrique qu'une innovation révolutionnaire. La solution et les avantages qu'elle offrait ont vite fait le tour du monde, étant donné que Volvo a immédiatement mis le brevet de M. Bohlin à la disposition de tous les fabricants d'automobiles.

    Volvo a été le premier à offrir la ceinture à trois points d'ancrage de série
    En 1959, la ceinture de sécurité à trois points d'ancrage brevetée a été offerte dans la Volvo 120 (également appelée «Amazone») et dans la PV 544 sur les marchés nordiques. Volvo est donc devenu le premier fabricant au monde à équiper ses véhicules de ceintures de sécurité de série.

    Malgré les vertus protectrices relativement limitées de la ceinture à deux points d'ancrage, les clients ont initialement résisté à la ceinture à trois points d'ancrage, qu'ils jugeaient étrange.

    Avant l'intégration de la ceinture à trois points d'ancrage aux véhicules Volvo commercialisés dans le monde entier, la compagnie a effectué une série d'essais sur catapulte et d'essais de collision sur tous les modèles de ceintures de sécurité disponibles à l'époque. Les résultats ont été édifiants : la ceinture à trois points d'ancrage de Volvo offrait de loin la meilleure protection aux occupants des véhicules. Forte de ces résultats, en 1963, la compagnie Volvo a lancé la ceinture de sécurité à trois points d'ancrage aux États-Unis et sur d'autres marchés. Cela signifiait que tous les véhicules Volvo sortant des chaînes de montage étaient équipés de cette ceinture aux sièges avant.

    La ceinture est tout aussi importante aux places arrière
    Les ingénieurs Volvo ont vite réalisé qu'il fallait veiller à ce que tous les occupants soient bien maintenus dans leur siège, et commencé à envisager d'équiper aussi les sièges arrière de ceintures à trois points d'ancrage. On a donc équipé les véhicules Volvo de points de fixation pour les ceintures des places arrière dès 1958, mais ce n'est qu'en 1967 que la compagnie a réussi à convaincre le public que les passagers d'en arrière devraient eux aussi attacher leur ceinture.

    Auparavant, les gens croyaient que le simple fait d'être assis à l'arrière garantissait la protection en cas de collision - après tout, c'était en avant que les occupants étaient en danger. Lentement, le public a commencé à réaliser que les occupants des sièges arrière étaient projetés vers l'avant à une force comprise entre 3 000 et 5 000 kg en cas de collision, et risquaient donc de se blesser grièvement, et de blesser aussi les occupants des sièges avant. Aujourd'hui, la loi oblige les passagers d'en arrière à attacher leur ceinture, ce que font d'ailleurs machinalement les gens dans de nombreux pays.

    Un expert en sécurité tout au long de sa vie
    Durant les années qu'il a passées chez Volvo, Nils Bohlin a aidé la compagnie à offrir un niveau de protection toujours plus complet aux occupants de ses véhicules. Il a vite réalisé le besoin d'une protection en cas d'impact latéral. Ainsi, dans les années 1970, il a commencé à travailler sur ce qui allait devenir le système breveté de protection en cas d'impact latéral (SIPS), que Volvo a été un des premiers fabricants au monde à lancer sur le marché.

    Après avoir pris sa retraite, en 1985, M. Bohlin a été consultant pour Volvo à plusieurs occasions à propos de problèmes de sécurité particulièrement complexes. En 2002, il est décédé à l'âge de 82 ans à la suite d'ennuis de santé provoqués par un AVC.

    Un des plus importants inventeurs du monde de l'automobile
    Nils Bohlin a reçu de nombreux honneurs à l'échelle internationale pour ses travaux et pour l'élaboration de la ceinture de sécurité à trois points d'ancrage. De nombreuses personnes ont tenu à le contacter personnellement pour le remercier lorsqu'elles ont réalisé que son invention leur avait sauvé la vie.

    La ceinture de sécurité à trois points d'ancrage et M. Bohlin ont reçu de nombreux prix :

    1956 - Octroi d'une subvention pour les études en médecine aéronautique suivies aux États-Unis - Syndicat suédois des employés administratifs et des techniciens de l'industrie

    1965 - Prix pour le meilleur système améliorant l'attrait du produit en 1964 (siège Volvo) - Association des concessionnaires Volvo

    1975 - Prix/médaille Ralph H. Isbrandt pour le meilleur rapport technique - SAE Society of Automotive Engineers Inc, USA

    1977 - Diplôme reconnaissant les travaux précurseurs de Nils Bohlin en matière de sécurité automobile chez Volvo - International Association of Accident and Traffic Medicine (sixième conférence internationale)

    1979 - Prix pour la sécurité récompensant les travaux d'ingénierie exceptionnels, NHTSA, États-Unis (conférence sur les VES à Paris)

    1985 - Le brevet relatif à la ceinture de sécurité inventée par M. Bohlin est jugé comme l'un des huit brevets les plus importants pour l'humanité au cours du siècle écoulé (Benz, Edison, Diesel) - registraire allemand des brevets, Allemagne de l'Ouest

    1985 - Prix pour réalisations spéciales, NHTSA, États-Unis (conférence sur les VES à Oxford)

    1989 - Nils Bohlin est intronisé à l'International Safety and Health Hall of Fame, aux États-Unis

    1992 - Prix pour la sécurité, deuxième conférence mondiale sur la sécurité routière, New York, États-Unis

    1995 - Médaille d'or de la Royal Swedish Academy of Engineering Sciences (IVA)

    1999 - Nils Bohlin est intronisé au Temple de la renommée de l'automobile

    2002 - Nils Bohlin est intronisé au Temple de la renommée national des inventeurs
    Peu de gens ont sauvé autant de vies que Nils Bohlin - l'ingénieur Volvo qui a inventé, en 1959, la ceinture de sécurité en «V» à trois points d'ancrage. Cette ceinture était le fruit d'un concept aussi évident qu'il était intelligent, et parfaitement adaptée au corps des occupants des véhicules. Aujourd'hui encore, la ceinture de sécurité continue d'offrir la protection la plus efficace en cas d'accident.
    Retour