Remise de 100 véhicules autonomes à des clients ordinaires d’ici 2017 – Première flotte de test sur des routes publiques – Plus de temps de qualité ouvrant de nouvelles opportunités de travail et de loisir

Volvo Cars présente une solution exclusive afin d’intégrer des voitures autonomes à la circulation réelle

Presse_Volvo_self_driving_large
Zurich – Volvo Cars présente actuellement une solution exclusive et complète permettant d’intégrer des voitures autonomes à la circulation réelle – avec au volant des personnes ordinaires.

 

« Nous avançons en terre inconnue dans le domaine de la conduite autonome », déclare Peter Mertens, Senior Vice-Président Recherche & Développement chez Volvo Car Group. « Franchir le seuil qui mène au conducteur, avec l’ambition de permettre à des personnes ordinaires de s’installer derrière le volant sur des routes publiques et en conditions normales de circulation, n’a encore jamais été fait ».

 

Le projet Drive Me entamant sa deuxième année, Volvo Cars évolue rapidement vers l’objectif suivant : confier 100 voitures autonomes à des clients, sur des routes sélectionnées autour de Göteborg d’ici 2017. Rendue possible grâce à une collaboration unique entre des législateurs, des autorités de transport, une ville de grande taille et un constructeur automobile, cette étape constitue un élément essentiel du plan de Volvo Cars, afin d’accéder à la mobilité durable et bâtir un futur sans collision.

 

Lorsque le temps perdu devient un temps de qualité 

Volvo Cars a conçu un système de conduite autonome complet et viable, basé sur une analyse étendue des possibles défauts techniques. Ce bond sans précédent se concrétise grâce à un réseau complexe de capteurs, différents systèmes basés sur le cloud, et des technologies de freinage et de direction intelligentes.

 

« La conduite autonome va fondamentalement changer notre façon de conduire. À l’avenir nous pourrons choisir entre une conduite autonome et une conduite active », explique le Dr Mertens. 
« C’est une métamorphose du trajet quotidien qui devient non plus une perte de temps, mais un temps de qualité ouvrant de nouvelles opportunités de travail et de loisir ».

 

Aller au-delà des véhicules de démonstration

Le système Autopilot de Volvo Cars est suffisamment fiable pour permettre au véhicule de prendre en charge tous les aspects de la conduite lorsque le mode « conduite autonome » est activé. En incluant un système de tolérance aux pannes, la technologie franchit un nouveau cap, bien au-delà des dispositifs proposés jusqu’à maintenant.

 

« C’est assez simple de concevoir et de faire la démonstration d’un concept de véhicule autonome. Mais pour transposer le système au monde réel, il est nécessaire de développer et de produire une technologie parfaitement sûre, fiable, et accessible à tous », explique Erik Coelingh, spécialiste technique chez Volvo Cars.

 

Le principal défi consiste à développer un système Autopilot assez sophistiqué pour envisager les divers scénarii de circulation, mais également pour gérer les défauts techniques qui peuvent survenir. Il n’est pas concevable que le conducteur se tienne prêt à intervenir soudainement en cas de situation critique. Dans un premier temps, les voitures circuleront de façon autonome sur des routes choisies et dans des conditions appropriées, sans circulation en sens inverse par exemple, ni cyclistes ou piétons.

 

Systèmes de secours

« Un système fiable à 99% n’est pas suffisant. Il est nécessaire d’être bien plus proche des 100% avant de laisser les voitures autonomes se mélanger aux usagers de la route en conditions réelles de circulation», déclare Dr Erik Coelingh. « Notre approche est comparable à celle de l’industrie aéronautique. Notre architecture fonctionnelle inclut un système de secours qui permettra à l’Autopilot de continuer à fonctionner en toute sécurité, même si un élément du système est désactivé ».

 

Par exemple, la probabilité d’un dysfonctionnement des freins est très faible, mais un véhicule autonome nécessite un second système indépendant de freinage pour stopper le véhicule, car le conducteur ne sera probablement pas prêt à appuyer sur la pédale.

 

Gérer les situations complexes

Sur la route, cette technologie très complète gérera les scénarii les plus complexes, qu’il s’agisse d’un trajet quotidien, d’une circulation dense, ou d’une situation d’urgence.

 

« Tout comme le feraient les bons conducteurs, les situations potentiellement critiques sont considérées avec la plus grande prudence. Mais dans les cas d’extrêmes urgences, la voiture réagit plus rapidement que la majorité des personnes », ajoute Erik Coelingh.

 

Lorsque la conduite autonome n’est plus disponible, pour cause de conditions climatiques exceptionnelles, de défaillances techniques ou de fin de trajet, le conducteur est invité par le système à reprendre le contrôle.

 

Si pour quelque raison que ce soit, il se trouve dans l’incapacité de le faire, la voiture se garera d’elle-même dans un endroit sécurisé.

 

Bénéfices clients et sociaux

En plus de simplifier la vie de chacun en transformant le temps perdu du trajet quotidien en un temps de qualité, les véhicules autonomes génèrent de bénéfices environnementaux.

 

Volvo Cars espère que la conduite autonome réduira la consommation de carburant. Cette technologie pourrait également contribuer à rendre la circulation plus fluide, tout en ouvrant des possibilités d’aménagement urbain et en garantissant des investissements plus rentables en termes d’infrastructure.

 

« Concevoir une solution technologique complète pour les voitures autonomes constitue une phase essentielle. Une fois franchie l’étape qui nous sépare du conducteur, nous disposerons d’informations précieuses sur la façon d’implémenter des véhicules autonomes dans la circulation, et sur leur contribution à développer une mobilité durable. Nos véhicules intelligents sont un élément essentiel du projet, mais une vaste approche sociétale est indispensable pour garantir une mobilité durable et personnelle dans le futur. Cette coopération transversale unique sera la clef d’une implémentation réussie des véhicules autonomes », déclare Erik Coelingh.

 

 

Sélection d’éléments du système Drive Me

 

Technologie de capteurs

Volvo Cars développe une solution globale permettant de déterminer avec précision la position exacte de la voiture et de son environnement immédiat via un système de vision à 360°, obtenu par la combinaison de plusieurs radars, caméras, et capteurs laser. Un réseau redondant d’ordinateurs traite les informations et génère une cartographie en temps réel des objets fixes ou en mouvement dans le périmètre.

 

Un positionnement précis est obtenu via l’ensemble des informations recueillies par le GPS et une carte 3D numérique haute définition continuellement mise à jour en temps réel. Le système est suffisamment fiable pour fonctionner sans le contrôle du conducteur.

 

Combinaison de radars et de caméras

La combinaison des radars à ondes continues modulées en fréquence 76GHz et de la caméra placée sur le pare-brise, est la même que celle figurant sur la toute nouvelle XC90. Le système lit les panneaux de signalisation et le tracé de la route, et est capable de détecter les objets présents sur la route ou les autres automobilistes.

 

Des radars tout autour

Quatre radars situés derrière les pare-chocs avant et arrière (un à chaque angle du véhicule) sont capables de localiser des objets dans toutes les directions. Grâce à un balayage complet de la zone et en transmettant des ondes qui vont rebondir sur les panneaux, les poteaux, ou les tunnels, ils surveillent les alentours du véhicule à 360°.

 

Une vision à 360°

Quatre caméras surveillent les objets à proximité du véhicule. Deux sont situées sous les rétroviseurs extérieurs, une au niveau du pare-chocs arrière, et une au niveau de la calandre. En plus de leur fonction de surveillance, les caméras détectent également le marquage au sol.

Elles possèdent une large plage dynamique et sont capables de gérer les brusques changements de luminosité, par exemple lorsque le véhicule entre dans un tunnel.

 

Scanner laser à faisceaux multiples

Ce système de capteurs se trouve à l’avant du véhicule, sous les entrées d’air. Le scanner peut identifier les objets en face du véhicule et assure une très haute résolution angulaire. Il peut également distinguer différents objets. Ce capteur laser exclusif affiche une portée de 150 mètres et couvre un champ de vision de 140°.

 

Caméras trifocales

Par ailleurs, une caméra trifocale placée derrière la partie supérieure du pare-brise regroupe trois caméras en une seule, et fournit une vision grand angle à 140°, une vision à 45°, et une vision étroite longue portée à 34° pour une meilleure perception des perspectives et des objets distants. Elle peut repérer la présence soudaine de piétons ou autres risques inattendus.

 

Radars longue distance 

Deux radars longue distance situés au niveau du pare-chocs arrière du véhicule assure un remarquable champ de vision arrière. Cette technologie est particulièrement utile lors des changements de files, et permet de détecter les véhicules en approche rapide arrivant par derrière.

 

Capteurs ultrasoniques

Douze capteurs ultrasoniques disposés tout autour du véhicule permettent d’identifier les objets à proximité et assistent la conduite autonome à faible vitesse. Ils sont basés sur une technologie habituellement utilisée pour l’assistance au stationnement, améliorée d’un traitement sophistiqué du signal. Cette technologie s’avère notamment très efficace en situations inattendues, lorsqu’un piéton ou un danger se présente tout à coup à proximité du véhicule.

 

Carte numérique 3D haute définition

Une carte numérique 3D haute définition fournit au véhicule quantité d’informations sur son environnement, par exemple l’altitude, le tracé de la route, le nombre de files, la géométrie des tunnels, les garde-fous, les panneaux, les sorties etc… Dans la plupart des cas, les positions géométriques sont calculées au centimètre près.

 

Positionnement haute performance

Le GPS haute performance est un des éléments du contrôle de positionnement, enrichi par la combinaison d’un GPS sophistiqué, d’un accéléromètre à 3 degrés de liberté, et d’un gyroscope à 3 degrés de liberté. En ajustant l’image à 360° créée par la multitude de capteurs, le véhicule acquiert des informations concernant sa position par rapport à son environnement extérieur.

En combinant les données obtenues par les capteurs et la carte, le système Drive Me est capable de déterminer le meilleur trajet en temps réel, prenant en compte différentes variables telles que le tracé de la route, la limitation de vitesse, les panneaux de signalisation temporaires, et d’autres éléments de la circulation.

 

Services Cloud

Le Cloud Service est connecté au centre de contrôle des autorités en charge de la circulation, afin d’avoir toujours à disposition les toutes dernières informations concernant la circulation. Les opérateurs du centre de contrôle ont également la possibilité de prévenir les conducteurs d’éteindre le mode ‘conduite autonome’ si nécessaire.