Nouvelles
  • Volvo Suisse reste largement en-deçà des limites de CO2 fixées par l'OFEN pour 2012

    20.03.2013
    Volvo Suisse reste largement en-deçà des limites de CO2 fixées par l'OFEN pour 2012
    Zurich – Volvo Automobiles Suisse reste en-deçà de la nouvelle limite renforcée d'émissions de CO2 (prescriptions concernant les émissions de CO2 pour les voitures de tourisme) fixée par l'Office fédéral de l'énergie (OFEN). Le constructeur suédois de véhicules premium s'est vu imposer 140 g/km de CO2 comme valeur cible pour la marque en 2012. La valeur moyenne de la flotte de Volvo Suisse s'élève à 134 g/km de CO2 et reste ainsi largement en-deçà de la valeur cible de l'OFEN. Si Volvo a pu réduire ses taux, c'est en partie grâce à ses nouveaux modèles électriques, V60 Plug-In Hybrid et C30 Electric, mais aussi grâce à des moteurs sans cesse optimisés et à l'aérodynamique ainsi qu'aux tout nouveaux systèmes Start/Stop et de récupération d'énergie.

     

    « Les nouvelles prescriptions en matière d'émissions de CO2 constituent un véritable défi pour un constructeur automobile comme Volvo », déclare Anouk Poelmann, présidente de Volvo Automobiles Suisse. « Nous construisons en effet des voitures familiales assez grandes et sûres, de sorte que le poids à déplacer est plus important. Nous sommes donc particulièrement fiers d'avoir réussi à rester aussi nettement en-dessous de la valeur cible d'émissions de CO2 pour 2012 et cela prouve que nous sommes sur la bonne voie en nous engageant pour des taux d'émissions plus faibles. »

     

    Volvo Suisse fait figure de précurseur dans le lancement de nouveaux véhicules électriques en Suisse. Le constructeur automobile suédois a ainsi mis plus de 50 Volvo C30 Electric et environ dix Volvo V60 Plug-in Hybrid en circulation en 2012. Volvo prévoit même de vendre plus de 300 breaks sport Volvo V60 Plug-in Hybrid (48 g/km d'émissions de CO2) en Suisse en 2013. « La réduction drastique des taux d'émission de CO2 passe par une électrification continue des véhicules », explique Anouk Poelmann. « Volvo va par conséquent proposer d'autres modèles dotés de la technologie hybride dans les années à venir. »

     

    Volvo est également parvenue à cette baisse significative des émissions de CO2 en appliquant rigoureusement sa politique de modèles et en proposant des véhicules sans cesse optimisés dans toute sa palette de modèles. Cette politique de modèles est axée sur des moteurs diesel dynamiques mais malgré tout très économiques, la récupération de l'énergie de freinage et le système Start/Stop installés de série ainsi qu'une aérodynamique optimisée. Citons encore pour finir la nouvelle Volvo V40 D2 avec un moteur diesel 1,6 litre 4 cylindres, dont le lancement en Suisse a connu un immense succès. La version équipée d'une boîte manuelle 6 vitesses de cette nouvelle voiture compacte ne consomme que 3,4 l/100 km, ce qui correspond à un taux d'émissions de CO2 de seulement 88 g/km (disponible à partir de mai 2013). Ces valeurs sont les meilleures du segment.

     

    « Nous sommes absolument confiants d'atteindre à nouveau la valeur fixée pour la marque pour 2013 et ce, malgré un nouveau renforcement des prescriptions relatives aux émissions de CO2 », ajoute Anouk Poelmann. « Et en tant que marque qui fait du respect de l'environnement l'une de ses priorités, nous nous devons de le faire pour nos clients. »

    • Volvo Suisse reste 6 g/km en-dessous de la limite de CO2 fixée pour la marque
    • Valeur moyenne faible en raison des modèles électriques
    • Meilleures valeurs d'émissions de la catégorie pour famille de modèles Volvo V40
    Retour