Nouvelles
  • Freinage automatique – une exclusivité Volvo sur la sécurité au profit des hommes et des véhicules

    06.10.2009

    Un ballon vient de surgir dans la rue. Sans réfléchir, un enfant court derrière… tandis qu’une voiture fait irruption. Pour le conducteur, comme pour tout être humain, un tel moment est le pire des cauchemars. Les toutes dernières technologies préventives de Volvo intègrent une fonction révolutionnaire permettant de détecter un piéton surgissant sur la trajectoire de la voiture. Si celle-ci ne dépasse pas 25 km/h et même si le conducteur ne réagit pas à temps, la collision pourra ainsi être évitée.

    Nouvelle Volvo S60 introduit avec la prochaine génération du système de freinage automatique
    Dans le cadre du lancement de la toute nouvelle Volvo S60 au Salon de l’Automobile à Genève en 2010, Volvo Cars dévoilera la prochaine génération de son système de freinage automatique, l’avertisseur anticollision avec freinage entièrement automatique et sécurité des piétons (Collision Warning with Full Auto Brake and Pedestrian Safety). Pour Volvo, il s’agit là d’une nouvelle étape dans la recherche et le développement inlassables de technologies capables de détecter les situations accidentogènes et d’aider le conducteur à éviter l’accident.

    « Jusqu’à présent, nous avions développé des systèmes pour aider le conducteur à éviter les collisions avec d’autres véhicules. Aujourd’hui, nous avons accompli un pas de géant avec une fonction qui renforce également la sécurité des usagers de la route les plus vulnérables. De plus, nous sommes passés d’une puissance de freinage limitée à 50 % à la pleine puissance. A notre connaissance, aucun de nos concurrents n’a autant progressé dans ce domaine, » explique Thomas Broberg, expert en sécurité chez Volvo Cars.

    Et M. Broberg d’ajouter : « Cette technologie nous permet d’aller largement de l’avant dans la réalisation de notre vision à long terme qui est de concevoir des voitures qui ne créent plus d’accidents. Notre objectif pour 2020 est que plus personne ne soit tué ou gravement blessé dans une Volvo. »

    Les accidents mettant en cause voitures et piétons sont courants en ville
    Au sein de l’Union Européenne, entre 10 et 25 % des morts sur la route (suivant les pays) sont des piétons. Et rien que dans les capitales des pays de l’UE, 1 560 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la route en 2007… dont 43 % de piétons.

    La gravité d’un accident dépend en grande mesure de la vitesse du véhicule. Le risque qu’un piéton trouve la mort lors d’une collision à 50 km/h est 85 % plus élevé que si le véhicule roule à 25 km/h.

    Eviter les collisions à moins de 25 km/h
    « Notre objectif est de faire en sorte qu’avec cette technologie, il soit possible, à moins de 25 km/h, d’éviter les collisions avec les piétons, » dit Thomas Broberg Si la voiture roule plus vite, l’objectif est alors de réduire autant que possible la vitesse d’impact. Dans la plupart des cas, nous pouvons obtenir une réduction des forces engendrées d’environ 75 %. Face au grand nombre de piétons décédés chaque année, une réduction du risque de 20 % grâce à ce nouveau système pourrait vraiment faire la différence. Dans certaines situations spécifiques, la réduction de la mortalité peut atteindre 85 % ».

    Cette technologie est également des plus utiles en cas de risque de choc par l’arrière. Les statistiques révèlent que la moitié des conducteurs ayant heurté l’arrière d’un autre véhicule n’ont même pas freiné avant la collision.

    Cependant, l’objectif principal est toujours que l’avertissement initial soit suffisant pour que le conducteur puisse freiner et/ou manœuvrer afin d’éviter le danger. Si le conducteur ne répond pas à l’avertissement, alors le système prendra l’initiative de freiner à pleine puissance avant la collision imminente. Dans ce cas, le système Collision Warning with Full Auto Brake peut permettre d’éviter entièrement la collision si la différence de vitesse entre les deux véhicules est inférieure à 25 km/h.

    Une détection plus efficace grâce à une technologie de dernière génération
    Le système Collision Warning with Full Auto Brake and Pedestrian Safety se compose d’un nouveau radar bimode intégré à la calandre, d’une caméra située derrière le rétroviseur intérieur et d’une unité centrale. Radar et caméra surveillent en permanence la route face à la voiture. La fonction du radar est de détecter les objets et de mesurer la distance entre eux et la voiture. A la caméra de déterminer de quel type d’objet il s’agit.

    Comme précédemment, le système est programmé pour réagir aux voitures à l’arrêt sur une même voie ou roulant dans la même direction. Grâce à un radar de toute dernière génération, dont le champ de vision est nettement plus large qu’auparavant, les piétons sur le point de s’engager sur la chaussée peuvent être détectés très tôt. De plus, la caméra disposant d’une meilleure résolution, le système peut surveiller et interpréter les mouvements des piétons.

    Une technologie de pointe après dix ans de recherche et d’essais
    « Cela fait dix ans que nous travaillons sur cette technologie. Depuis de nombreuses années, nous effectuons des essais de voitures sur les routes de plusieurs pays. Pour concevoir le système final, il est important de prendre en compte des facteurs comme le comportement du trafic, l’état des routes et les conditions atmosphériques. Nous pouvons également utiliser les informations glanées durant ces tests en conditions réelles pour procéder à des simulations informatiques sophistiquées, » poursuit Thomas Broberg.

    Freinage à pleine puissance
    En cas d’urgence, le conducteur est tout d’abord averti par un avertisseur sonore accompagné d’un signal clignotant dans l’affichage tête haute du pare-brise. Afin de susciter une réaction immédiate et instinctive, l’avertissement visuel subitement allumé prend la forme d’un feu stop. Si le conducteur ne réagit pas à ces avertissements, et que le système détermine qu’une collision est imminente, celui-ci prend l’initiative de déclencher un freinage à pleine puissance.

    « Le déploiement du freinage automatique exige une confirmation de l’identification de l’objet tant par le radar que par la caméra. Grâce à des capteurs de dernière génération, il est désormais possible de freiner automatiquement à pleine puissance. Nous sommes parmi les premiers au monde à offrir un freinage maximal pour les piétons, » explique Thomas Broberg. « Le système suit les mêmes principes que l’œil humain et à l’instar de nos yeux, sa vision est moins bonne dans l’obscurité ou par mauvais temps. »

    Régulateur de vitesse adaptatif revu
    Le régulateur de vitesse adaptatif de Volvo (Adaptive Cruise Control, ACC) vient d’être amélioré par l’adjonction d’une fonction cruciale lui permettant, en combinaison avec la transmission automatique, de fonctionner aussi à très basse vitesse. La nouveauté, c’est que le régulateur, basé sur la technologie du radar, est capable de maintenir l’écart préétabli avec le véhicule précédent jusqu’à l’arrêt complet. Le confort d’utilisation du système est donc nettement accru puisqu’il est désormais possible de l’utiliser dans une circulation sur files lentes avec arrêts et redémarrages fréquents alors que la version précédente ne fonctionnait pas à moins de 30 km/h.

    Le City Safety, pour éviter les collisions à faible vitesse
    Le système City Safety, lancé en même temps que le nouveau Volvo XC60 qu’il équipe de série, a été mis au point en interne par Volvo Cars pour réduire ou même entièrement éviter les collisions à moins de 30 km/h. En circulation urbaine dense ou dans les bouchons, les chocs par l’arrière sont très fréquents. A peu près 75 % de toutes les collisions arrivent à moins de 30 km/h et les études ont démontré que dans la moitié des cas, le conducteur n’a pas touché à ses freins avant la collision.

    Avec le City Safety, lorsque le conducteur ne freine pas à temps alors que le véhicule de devant ralentit ou s’arrête, la voiture freine automatiquement. Si la différence de vitesse entre les deux véhicules n’excède pas 15 km/h, la collision peut être entièrement évitée. Entre 15 et 30 km/h de différence, la vitesse lors de l’impact aura été suffisamment réduite pour limiter la sévérité du choc et les dégâts induits.

    Un ballon vient de surgir dans la rue. Sans réfléchir, un enfant court derrière… tandis qu’une voiture fait irruption. Pour le conducteur, comme pour tout être humain, un tel moment est le pire des cauchemars. Les toutes dernières technologies préventives de Volvo intègrent une fonction révolutionnaire permettant de détecter un piéton surgissant sur la trajectoire de la voiture.
    Retour