Actualités
  • RETOUR A L’AVENTURE VOLVO DIX ANS APRES, COMME MEMBRE DU JURY

    10/06/2011

    Pour Chris McLean, habitant de Newcastle en Australie, sa place en finale à l’Aventure Volvo a puissamment motivé son dévouement sans faille en faveur de l’environnement. Aujourd’hui ingénieur diplômé en environnement, le voici, dix ans plus tard, de retour pour la finale de l’Aventure Volvo. Cette fois, comme membre du jury.

     

    En 2002, Chris McLean a disputé l’Aventure Volvo avec deux camarades de classe. Le projet avait pour finalité de veiller à long terme au cadre naturel de leur école, par exemple en plantant des
    arbres pour lutter contre l’érosion. Avant même de s’engager dans l’Aventure Volvo, Chris était profondément attaché à la nature et à la protection de l’environnement. Il s’était également impliqué
    dans la protection d’une zone en dehors de sa ville natale de Newcastle en Australie.

     

    « Dans notre école, nous avions un professeur passionné de Volvo qui possédait une petite collection personnelle de cinq ou six voitures, se souvient Chris. Il avait eu connaissance du concours en lisant un magazine Volvo et c’est grâce à lui que nous nous sommes inscrits ».

     

    Une fois qualifiés pour l’épreuve nationale, Chris et ses deux camarades de classe firent le voyage de Göteborg pour disputer la finale de l’Aventure Volvo 2002. L’équipe décrocha la deuxième place. Mais le concours avait aiguisé l’appétit de Chris. Il retourna chez lui plus motivé que jamais et continua d’oeuvrer à une approche durable pour la préservation de l’écosystème autour de l’école. Le projet bifurqua dans différentes directions, toutes cependant liées à la biodiversité, comme par exemple la mise en lumière des espèces menacées.

     

    « Lors de la finale de l’Aventure Volvo, nous avions déjà planté 6 000 arbustes indigènes sur un terrain d’une superficie de 2000 m2, raconte-t-il. Trois ans plus tard, au moment où ma participation au projet prenait fin, nous avions planté 16 000 arbustes ».

     

    Chris a toutes les raisons d’être fier. Aujourd’hui, le projet se perpétue grâce l’îlot de verdure créé à l’époque, dont les bienfaits sur l’environnement local continuent de se faire sentir. Après ses études secondaires, Chris a obtenu un diplôme en ingénierie de l’environnement à l’Université de Newcastle. « Ce fut un choix fortement influencé par mes expériences vécues à l’Aventure Volvo », reconnaît-il aujourd’hui.

     

    Au fil des ans, Chris a suivi attentivement chacune des éditions de l’Aventure Volvo et s’est tenu informé des différents projets arrivés en finale. Il est resté en contact avec un certain nombre d’acteurs clés du programme, notamment Kikki Hugestrand. Ce dernier, qui a assumé depuis le départ les fonctions de Directeur de Projet pour l’Aventure Volvo, a saisi chaque occasion de motiver et d’encourager l’enthousiasme d’autres jeunes désireux de participer au concours.

     

    « Ce fut une expérience très instructive à maints égards, souligne Chris. Réunir des éléments pour présenter un projet, songer à la suite et se focaliser sur les étapes ultérieures et, bien entendu, rencontrer des gens en provenance de régions du monde si différentes, tout cela fut vraiment stimulant ».

     

    Aussi, quand Kikki Hugestrand a joint par téléphone Chris (qui travaille maintenant à l’Université de Wollongong au centre de protection de l’environnement contre les incendies de forêt), pour lui proposer de faire partie du jury de l’Aventure Volvo 2011, il a aussitôt accepté. « J’étais ravi ! ».

     

    Chris estime que l’aspect le plus important d’un projet, c’est d’en porter le message pour toucher un maximum de gens. C’est l’efficacité de la communication, dans un projet, qui augmente ses chances d’existence et de développement. Chris est impressionné par les soumissions reçues dans le cadre de l’édition 2011 de l’Aventure Volvo.

    « C’est un honneur de prendre connaissance et d’évaluer les contributions des autres, mais c’est aussi une tâche extrêmement complexe, souligne Chris McLean. Ce sont tous d’excellents projets, mais quelques-uns s’avèrent véritablement exceptionnels. C’est réellement impressionnant de voir comment toutes les équipes ont à ce point suivi, en faveur de l’environnement, une démarche concertée en partant de conditions initiales si disparates ».

     

    Réalisée en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, l’Aventure Volvo est un projet éducatif qui encourage les jeunes à identifier les problèmes environnementaux à l’échelon local et à proposer des solutions originales. Ce concours sur Internet s’adresse essentiellement aux adolescents de 13 à 16 ans qui, par équipes de 2 à 5 participants, peuvent soumettre leurs projets à l’Aventure Volvo. Dix finalistes se retrouvent tous les ans à Göteborg, où est dévoilé le projet vainqueur.

     

    Nanterre, le 10 juin 2011.

    Pour Chris McLean, habitant de Newcastle en Australie, sa place en finale à l’Aventure Volvo a puissamment motivé son dévouement sans faille en faveur de l’environnement. Aujourd’hui ingénieur diplômé en environnement, le voici, dix ans plus tard, de retour pour la finale de l’Aventure Volvo. Cette fois, comme membre du jury.
    Retour