Communiqués de presse
  • La Volvo Sport : une Volvo décapotable rarissime fête ses 60 ans

    28/05/2014
    Volvo Sport P1900
    Front, Side, Top Down
    La Volvo Sport : une Volvo décapotable rarissime fête ses 60 ans

     La Volvo Sport :

    une Volvo décapotable rarissime fête ses 60 ans

     

    Le 2 juin 1954, la Volvo Sport, roadster deux places et première voiture sportive de la marque faisait ses débuts. Mais son faible poids et une technologie signée Volvo ne suffirent pas – la production fut stoppée après la construction de 67 véhicules. Ou peut-être même 68 ?

     

    La nouvelle voiture au nom bref et doux – Sport – possédait une carrosserie rondelette et courte avec une grande calandre qui ressemblait à une turbine. L’empattement réduit de 20 cm était moins long que celui de la Volvo PV 444 dont elle avait hérité la base mécanique. Sous le capot se trouvait une version améliorée du moteur PV 444 1,4 litre, avec des carburateurs double corps et 70 chevaux. La vitesse maximale affichait 155 km/h.

     

    La Volvo Sport était le résultat direct des nombreux voyages de reconnaissance effectués aux Etats-Unis par le fondateur et Président Assar Gabrielsson, au début des années 50. Afin d’en apprendre autant que possible sur la marché outre-Atlantique avant le lancement du véhicule, il rencontra un grand nombre de personnes du monde automobile. Il entra notamment en contact avec la société Glasspar, à Montecito en Californie, qui construisait depuis 1951 des coques de bateau et des carrosseries de voitures de sport en utilisant un nouveau matériau : la fibre de verre.

     

    Gabrielsson fut très intéressé par ce procédé de fabrication et se renseigna sur la place qu’occupait ce matériau en Suède. Par ailleurs, il avait également remarqué que les Etats-Unis avaient un goût prononcé pour les petites voitures sportives européennes – voilà pourquoi Volvo n’avait plus qu’à en construire une !

     

    n 1953, Glasspar fut en charge du design de la carrosserie, de la fabrication des moules et du premier prototype, et de la formation de l’équipe Volvo dans le maniement et l’application de la fibre de verre. De retour à Göteborg, les ingénieurs Volvo eurent comme consigne de construire un cadre de châssis correspondant à la carrosserie.

     

    Développement à court terme

    Le projet a rapidement progressé. Début 1954, Glasspar avait livré le premier prototype roulant à Volvo, bien qu’encore loin d’être complètement achevé. Il manquait par exemple la capote et les vitres latérales. Les prototypes ont fait face à de sévères critiques lors des tests internes. Le châssis n’était pas assez robuste, le plastique craquait, les portes ne convenaient pas, et la boîte de vitesse à trois rapports étaient loin d’être sportive.

     

    En attendant la présentation à l’aéroport de Torslanda, deux autres prototypes virent le jour et Volvo devînt crédible quant à son projet de voiture sportive. Il fût annoncé que la voiture serait disponible sur le marché à partir de 1955, et qu’une première série de 300 véhicules seraient produits pour l’export.

     

    Juste après la première exhibition, Volvo entrepris un tour de Suède et visita tous les concessionnaires de la marque avec les trois voitures.

     

    Le début de la nouveauté

    A l’automne 1956, les premières voitures furent livrées dans des pays tels que l’Afrique du Sud, le Brésil, le Maroc, et les Etats-Unis. Elles étaient cependant aussi disponibles en Suède – le contrat original selon lequel la Volvo Sport serait destinée à l’export ayant été réexaminé. A ce stade, la voiture avait été redessinée sous bien des angles et possédait à présent une capote et des vitres latérales qui pouvaient s’abaisser. Mais la boîte de vitesse restait à trois rapports.

     

    La production et les ventes furent lentes, et seules 44 voitures virent le jour au cours de la première année. En 1957, 23 véhicules supplémentaires furent construits, mais après que Gunnar Engellau, Président nouvellement nommé, l’essaya pendant un week-end, il décida d’en stopper la production immédiatement. La voiture ne survécut pas aux exigences de qualité de Volvo et la société perdait de l’argent à chaque véhicule vendu.

     

    Au total, 67 voitures furent produites, mais des recherches ultérieures ont montré que deux d’entre elles, probablement par accident, portaient un numéro de châssis identique, le 20, ce qui signifierait que 68 Volvo Sport ont été construites. Etonnamment, de nombreuses voitures existent encore, environ une cinquantaine selon les sources.

     

    Malgré l’échec de la P1900 – nom donné au véhicule en interne – Volvo a tiré une expérience utile de ce projet. Peu après l’arrêt de la production de la Volvo Sport, Gunnar Engellau commanda une nouvelle voiture de sport, réalisée en acier. Quatre ans plus tard, la Volvo P1800 était prête – et avec elle un succès bien plus important pour la société.

    Le 2 juin 1954, la Volvo Sport, roadster deux places et première voiture sportive de la marque faisait ses débuts. Mais son faible poids et une technologie signée Volvo ne suffirent pas – la production fut stoppée après la construction de 67 véhicules. Ou peut-être même 68 ?
    Retour