Communiqués de presse
  • En première mondiale : le projet Volvo C30 « tout électrique »

    18/09/2009

    Cette voiture ressemble à s’y méprendre à n’importe quelle autre Volvo C30. Elle bénéficie d’ailleurs des mêmes qualités de sécurité, de confort et d’espace que la version de série. La différence se tient sous le capot : cette C30 est en effet propulsée grâce à l’électricité. Elle n’émet donc aucun gaz d’échappement et offre une autonomie pouvant atteindre 150 kilomètres.

    L’ambitieuse stratégie d’électrification de Volvo Cars n’aura pas tardé à porter ses premiers fruits. En effet, outre le lancement commercial d’un hybride « plug-in » (rechargeable sur le secteur) dès 2012, la Marque évalue en ce moment la viabilité d’une voiture entièrement électrique appelée BEV (Battery Electric Vehicle ou véhicule électrique à batterie).

    En 2009, quelques exemplaires du prototype C30 BEV ont été assemblés avant d’être testés en interne par Volvo. Se concentrant bien entendu sur les performances et la sécurité, la Marque porte également une grande part de ses efforts sur l’intégration de la propulsion électrique au sein de la voiture dans son ensemble.

    « La Volvo C30 est le premier modèle que nous allons tester en version électrique, tout simplement parce que cette voiture se comporte parfaitement dans la circulation urbaine et que sa relative légèreté la rend idéale pour ce rôle. Rappelons que de toute évidence, les voitures électriques seront surtout employées en ville et autour des villes, notamment pour les trajets quotidiens, » nous confie Lennart Stegland, Directeur du département Véhicules Spéciaux chez Volvo Cars.

    Les solutions techniques
    L’électricité peut être considérée comme une source d’énergie très intéressante pour l’automobile. Le rendement très supérieur d’un moteur électrique par rapport à son homologue thermique laisse à penser que les voitures électriques deviendront de plus en plus courantes, alors que les prix de l’énergie augmentent et que les exigences pour limiter les émissions de CO2 sont de plus en plus strictes.

    La Volvo C30 BEV est alimentée par une batterie lithium-ion rechargeable à partir d’une simple prise de courant domestique (230V, 16A).
    Lorsque la batterie est déchargée, une telle opération prendra environ huit heures. Si la voiture est rechargée avec de l’électricité renouvelable, le bilan des émissions, depuis la production de l’électricité jusqu’à sa consommation sur la route en passant par son transport, sera virtuellement égal à zéro.

    Le moteur électrique de la C30 BEV se trouve sous le capot avant, à la même place que le moteur thermique d’une C30 conventionnelle. L’une des priorités du programme BEV aura été de trouver la meilleure place pour la batterie. Les emplacements les plus favorables semblent être le tunnel de transmission et l’emplacement normal du réservoir de carburant. Ces endroits se trouvent en effet protégés des terribles effets des accidents les plus courants grâce aux zones à déformation programmée qui les entourent. Quant à la capacité de cette batterie, vu que la C30 BEV est 100 % électrique, elle a été majorée par rapport à l’hybride plug-in, passant de 12 kWh à 24 kWh.

    Capacités, performances et autonomie
    La C30 BEV est limitée à 130 km/h environ, ce qui conviendra largement à la plupart des utilisateurs de ce type de voitures. D’autant que ses accélérations sont brillantes : moins de 11 secondes entre 0 et 100 km/h. En outre, cette C30 pourra atteindre 150 kilomètres d’autonomie, soit plus que la distance quotidienne de 90 % des automobilistes européens.

    Pas de compromis sur la sécurité
    Volvo Cars impose les mêmes normes de sécurité, très strictes, à tous ses produits, quelles que soient leur motorisation et leurs sources d’énergie. Pour Volvo, l’être humain est précieux. Il doit être en sécurité dans une voiture. Pour arriver à ses fins, la Marque se base sur un solide savoir-faire et une connaissance approfondie des accidents tels qu’ils se produisent sur les routes. En outre, Volvo ne cesse de tester ses modèles, tant virtuellement, par simulations informatiques, que réellement, au coeur de son laboratoire accidentologique ultrasophistiqué. C’est pourquoi, si Volvo décide de lancer un tout nouveau type de voiture électrique sur le marché, cette voiture sera largement aussi sûre que tous les autres produits portant l’écusson de la Marque.

    Après une identification théorique – déjà effectuée – et une étude approfondie de tous les scénarios se déroulant avant, pendant et après les collisions en y intégrant la composante « propulsion électrique », les ingénieurs de la Marque mettront au point des solutions techniques permettant de garantir que toute future Volvo électrique répondra pleinement aux célèbres normes de sécurité Volvo.

    Le marché potentiel
    En matière d’électrification automobile, la principale piste qui sera suivie par Volvo Cars au cours des prochaines décennies est celle des hybrides « plug-in ». Cette démarche concerne en particulier les plus grands modèles de la Marque. D’un point de vue commercial tout autant que technique, la combinaison d’un moteur électrique et d’un moteur thermique est probablement la solution qui présente le plus grand potentiel.

    Les hybrides « plug-in » offrent une grande autonomie et de bonnes performances environnementales sans être trop dépendantes de la technologie encore coûteuse des batteries.
    Comme nous l’annonce Paul Gustavsson, Directeur de la stratégie d’électrification chez Volvo Cars, plusieurs facteurs détermineront le succès des voitures purement électriques à l’avenir : « La clientèle devra acquérir le sentiment que ce type de voitures est agréable à conduire et gratifiant à posséder. Pour arriver à ce résultat, nous nous rendons compte que les voitures électriques devront être aussi confortables, sûres et performantes que leurs homologues propulsées par d’autres sources d’énergie. Les leçons qui seront tirées du projet C30 BEV nous aideront à satisfaire un à un tous ces critères et à souligner la détermination de Volvo à développer l’électrification automobile. »

    Cette voiture ressemble à s’y méprendre à n’importe quelle autre Volvo C30. Elle bénéficie d’ailleurs des mêmes qualités de sécurité, de confort et d’espace que la version de série. La différence se tient sous le capot : cette C30 est en effet propulsée grâce à l’électricité. Elle n’émet donc aucun gaz d’échappement et offre une autonomie pouvant atteindre 150 kilomètres.

    Retour