Communiqués de presse
  • BTCS – 25 Heures Fun Cup : Une pole et un podium qui mettent du baume au coeur

    09/07/2011

    Chargée de 90 kilos de lests en conséquence logique de ses victoires précédentes, la Volvo S60 ne partait pas favorite des trois joutes BTCS organisées en lever de rideau des 25 Heures Fun Cup, ce week-end à Francorchamps. Jamais vaincus, Eric van de Poele et Vincent Radermecker ont tout donné sans ménager leur monture. Avec des fortunes diverses.

    «A partir du moment où nous arrivions à Francorchamps avec 90 kilos de lests, soit jusqu’à 60 kilos de plus que certaines voitures, nous savions que notre tâche serait difficile, résume Eric van de Poele. Vendredi, à force de monter sur les vibreurs dans notre attaque, un mât d’aileron s’est brisé. Ca ne nous a pas aidés.» Mais cela n’a  pourtant pas empêché la Volvo S60 de grimper sur la 3e marche du podium.

    La suite du week-end se profilait même sous d’excellents auspices, la Volvo S60 Silhouette s’étant adjugé la pole en vue du premier sprint du samedi matin. Malheureusement, tous les espoirs de Vincent Radermecker s’amenuisaient dès le 2e tour de cette course de 30 minutes: «Très vite, j’ai perdu pied. La faute à une barre de pincement défaillante à une roue arrière. Tout le fruit d’un formidable travail en amont s’est envolé d’un coup et, avec lui, nos illusions. C’est d’autant plus dommage que je me battais avec les meilleurs; nous étions parfaitement dans le coup pour jouer la gagne.»
    Une demi-heure après avoir malgré tout passé le drapeau à damier, la Volvo S60 allait à nouveau faire parler d’elle, Eric van de Poele signant une spectaculaire remontée depuis la pénultième position sur la grille jusqu’au top 5.
    «J’ai tout donné, tout essayé jusqu’au dernier tour mais ça n’a pas suffi pour aller jusqu’au podium, s’excusait-il presque, marqué par l’effort. A nouveau, j’ai pris tous les risques pour compenser notre double handicap du poids et de la position de départ. Sûr, cela se complique fortement pour nous au championnat de Belgique mais, croyez-moi, ce n’est pas terminé. Vincent et moi, ainsi que toute l’équipe du Volvo S60 Racing Team, nous allons nous battre jusqu’au dernier tour de la dernière course. Rien n’est jamais perdu tant qu’on n’a pas franchi la ligne d’arrivée.»

    «L’avantage, c’est que nous serons plus légers lors du prochain des deux derniers meetings, souligne Thomas Néri, team manager du Volvo S60 Racing Team. Le poids de notre voiture constituait clairement un gros handicap ce week-end. Surtout pour ce format de courses courtes! La pole signée ici, ainsi que des chronos en course similaires à des voitures de 60 kilos plus légères confirment que nous avions vraiment bien travaillé pour rendre notre Volvo performante malgré tout. Le maître mot ce week-end, c’était clairement: l’attaque. Dans le même temps, cela signifiait qu’Eric et Vincent malmenaient plus leur monture qu’à l’accoutumée, prenant plus de risques. Nous n’avons pas été récompensés de nos efforts mais nous savons que, dès le prochain meeting, nous serons à nouveau très compétitifs.»

    Chargée de 90 kilos de lests en conséquence logique de ses victoires précédentes, la Volvo S60 ne partait pas favorite des trois joutes BTCS organisées en lever de rideau des 25 Heures Fun Cup, ce week-end à Francorchamps. Jamais vaincus, Eric van de Poele et Vincent Radermecker ont tout donné sans ménager leur monture. Avec des fortunes diverses.
    Retour