Communiqués de presse
  • Volvo Car Corporation vise le leadership des technologies de conduite autonome

    17/09/2012
    The SARTRE road train
    The SARTRE (Safe Road Trains for the Environment) road train includes a manually driven lead truck followed by one truck and three Volvo cars (S60, V60 and XC60). All the following vehicles are driven autonomously thanks to a blend of present and new technology.

    Volvo Car Corporation vise le leadership des technologies de conduite autonome

     

    L'investissement dans le domaine de la conduite autonome - autrement dit les véhicules à pilotage automatique - constitue le prochain pas de géant vers le développement chez Volvo Car Corporation des voitures les plus sûres du monde.

     

    La conduite autonome ouvre la voie à une liberté accrue au volant, en créant la possibilité pour le conducteur de s'adonner à d'autres activités, comme par exemple envoyer des textos ou lire un roman, pendant que la voiture se conduit toute seule.
    Pour Volvo Car Corporation, les domaines prioritaires, en termes de développement de technologies, sont la conduite autonome dans les ralentissements de la circulation et, à plus long terme, les véhicules en convois automatisés sur autoroute.

     

    « Nous avons pour objectif de prendre le leadership en matière de conduite autonome en dépassant les concepts pour introduire de nouvelles technologies qui intéresseront les clients, avoue Marcus Rothoff, Responsable Dotation en Produits d'Assistance au conducteur chez Volvo Car Corporation. La fiabilité suffisante de ces systèmes pour utilisation sur le réseau routier est un facteur essentiel pour gagner la confiance du consommateur envers les véhicules à conduite automatique ».
    La conduite autonome, avec gestion automatique par le véhicule des braquages du volant, accélérations et freinages n'exigeant qu'un minimum d'interaction humaine est déjà très présente dans les transports d'aujourd'hui.
    « Pratiquement personne ne se pose de questions à l'idée de se trouver à bord d'un avion qui vole en pilotage automatique. Mais rouler dans une voiture qui se conduit toute seule pendant que son conducteur est occupé à lire un roman, ça, c'est une idée révolutionnaire pour beaucoup de monde », poursuit Marcus Rothoff.

     

    Remontées clients positives
    Bien entendu, la volonté affirmée de Volvo Car Corporation de concevoir des voitures « Designed around you» passe aussi par la réalisation d'enquêtes sur l'attitude des consommateurs envers les véhicules à conduite autonome.
    Selon une récente enquête, près d'une personne sur deux apprécierait le confort apporté par une voiture à conduite autonome (Accenture 2011). Et près de la moitié des conducteurs entre 18 et 37 ans achèteraient sûrement ou probablement un véhicule pourvu de fonctions de conduite autonome (J.D. Power 2012).
    En 2011, Volvo Car Corporation a convié un certain nombre de constructeurs haut de gamme à venir évaluer sur sa piste d'essais les futures technologies d'assistance au conducteur. Commentaire à chaud de l'un des participants : « Une assistance parfaite à la conduite sur autoroute. Voilà bien de quoi m'inciter à envoyer des textos au volant ».
    Les résultats de nos recherches mettent notamment en évidence le fait que les consommateurs les plus jeunes, en particulier, seraient prêts à débourser de l'argent pour des technologies pouvant contribuer à gérer les distractions créées par le besoin d'être connecté en permanence, y compris en voiture. La conduite autonome attiserait le désir, en toute sécurité au volant, d'envoyer des textos, de mettre à jour son statut sur Facebook ou de lire un roman.

     

    Une nécessité pour attirer la jeune clientèle
    La nécessité pour les constructeurs automobiles performants de contenter la prochaine génération de consommateurs fut au cœur de l'intervention de Stefan Jacoby, Président-Directeur général de Volvo Car Corporation, lors de l'édition 2012 du Congrès annuel d'Automotive News Europe à Monaco.
    « Les adolescents portent sur l'automobile un regard différent, moins conventionnel que nous, leurs parents, a déclaré Stefan Jacoby. Nous, nous considérons le siège conducteur comme un symbole de liberté et de mobilité alors qu'eux y voient la seule place où ils ne peuvent être connectés en permanence. Beaucoup de jeunes estiment que cette connectivité ininterrompue est plus importante que l'obtention du permis de conduire et la possession d'une voiture ».

     

    « Cette vision constitue un défi passionnant pour Volvo Car Corporation. Nous devons concevoir des voitures intelligentes qui prennent la main pendant que vous vous consacrez à d'autres activités au volant. Comme par exemple envoyer un document ou communiquer sur Facebook, a poursuivi Stefan Jacoby. Personnellement je suis convaincu qu'à l'avenir, les automobilistes n'envisageront pas un instant d'acheter une voiture dépourvue de fonctions de conduite autonome ».

     

    Avantages annexes
    La possibilité donnée au conducteur de se consacrer à d'autres activités que la conduite offre aussi un certain nombre d'avantages et de potentialités annexes :

    • Absence totale de risques d'accidents et de blessures en conduite autonome.
    • Réduction de la consommation de l'ordre de 50 % dans certains cas en conduite autonome.
    • Réduction, enfin, des temps de parcours en fluidifiant la circulation.

    « Il est essentiel de donner au véhicule la possibilité d'agir de façon autonome au moment où nous commençons à traduire dans la réalité notre vision de voitures de demain sans le moindre risque de collisions, explique Marcus Rothoff. On pourrait décrire nos systèmes actuels de freinage automatique, maintien dans la voie de circulation et régulateur de vitesse adaptatif, comme étant les premiers pas vers la conduite autonome. Désormais, nous allons vers des technologies qui assureront sur de plus longues périodes un degré supérieur de conduite autonome dans les conditions normales de circulation ».

     

    Conduite autonome dans les ralentissements
    L'un des différents projets en cours de conduite autonome au sein de Volvo Car Corporation porte sur un dispositif d'assistance qui suit automatiquement la voiture qui précède lors des ralentissements.
    « Cette fonction offre un très fort potentiel pour faciliter la vie du conducteur. Nos technologies avancées de première génération mettaient l'accent sur la conduite en accordéon, à faible allure. La voiture suit le véhicule qui la précède dans le même couloir de circulation. Cependant, c'est toujours le conducteur qui décide et qui peut reprendre la main à tout moment », souligne Marcus Rothoff.

     

    Insertion sur autoroute dans un convoi automatisé
    Le projet européen SARTRE (Safe Road Trains for the Environment - Convois routiers sécurisés et respectueux de l'environnement) s'est concentré sur la possibilité séduisante, pour le conducteur du véhicule, d'ôter les mains du volant et de quitter les yeux de la route sur les longs parcours autoroutiers.
    Volvo Car Corporation est le seul constructeur automobile à participer au projet qui s'est achevé avec succès en 2012.
    Le convoi automatisé SARTRE était constitué d'un camion de tête suivi de quatre voitures circulant de manière autonome à une vitesse de 90 km/h maxi avec, dans certains cas, une distance entre véhicules n'excédant pas quatre mètres.
    « Les véhicules en convois automatisés réunissent le meilleur des deux mondes. Vous profitez au volant de votre voiture personnelle des multiples avantages qu'offrent les transports publics », commente Erik Coelingh, Expert technique chez Volvo Car Corporation.

     

    La voiture qui se gare toute seule
    Volvo Car Corporation évalue également les autres possibilités de conduite autonome.
    Et si vous descendiez de voiture à l'entrée du parking de l'aéroport en laissant la voiture trouver toute seule une place libre ? Que diriez-vous, par exemple, d'une conduite prise en charge de A à Z dans des endroits clos comme un parc safari, qui vous laisserait prendre de belles photos des lions sans penser au volant ?
    « La mise en œuvre réussie, dans des endroits clos ou sur route ouverte, nécessite des partenariats avec d'autres acteurs. Nous devons aussi définir les limites pour la voiture et pour le conducteur. Sans compter les aspects juridiques à résoudre, explique Marcus Rothoff. Nous sommes cependant persuadés que la conduite autonome fera accéder l'automobile à une nouvelle dimension. Et nous avons bien l'intention d'être les pionniers lorsqu'il s'agit de transposer des concepts en nouvelles technologies et d'en faire profiter nos clients ».

    L'investissement dans le domaine de la conduite autonome - autrement dit les véhicules à pilotage automatique - constitue le prochain pas de géant vers le développement chez Volvo Car Corporation des voitures les plus sûres du monde.
    Retour