Communiqués de presse
  • Volvo V60 Hybride rechargeable : un avant-goût du modèle de série attendu en 2012

    21/02/2011

    Au Salon de Genève 2011, Volvo Cars dévoilera la V60 Hybride Rechargeable, véhicule pratiquement prêt pour la production dont les émissions de dioxyde de carbone sont inférieures à 50 g/km.
    L’Hybride Rechargeable, qui sera lancé sur le marché en 2012, est le fruit d’une coopération étroite entre Volvo Cars et le fournisseur suédois d’électricité Vattenfall.

    « Aucune industrie ou organisation ne peut à elle seule répondre aux défis posés par le changement climatique, explique Stefan Jacoby, Président et CEO de Volvo Cars. Il nous incombe de développer des véhicules à faible taux de dioxyde de carbone, mais l’avenir durable, c’est l’affaire de la société tout entière.
    Ce projet montre à quel point la coopération entre experts de différentes disciplines nous rapproche du passage de produits individuels à faible taux de dioxyde de carbone à un mode de vie intelligent sur le plan climatique ».
    En janvier 2007, Volvo Cars et Vattenfall ont entamé un partenariat industriel visant à tester et développer la technologie rechargeable (hybride « plug-in »). Cette initiative interdisciplinaire a conduit à la création d’une entreprise commune, V2 Plug-in-Hybrid Vehicle Partnership.
     
    Emissions de CO2 divisées par deux et pur plaisir de conduire
    Les études ont été financées conjointement. Le projet est désormais proche d’aboutir au lancement sur le marché du premier véhicule hybride rechargeable. C’est une voiture séduisante qui donne à l’utilisateur accès au meilleur des deux mondes, celui de la voiture électrique et celui du véhicule à moteur thermique Diesel : très faibles niveaux de consommation et d’émissions de CO2, combinés à une grande autonomie et à des performances élevées.
    « Un élément importait dans le projet : préserver l’excellent plaisir de conduire de la Volvo V60, son niveau de sécurité élevé et son confort luxueux, explique Stefan Jacoby. Dans le même temps, les émissions de CO2 et la consommation moyennes seront divisées par deux en comparaison des modèles actuels ».
    Et Stefan Jacoby de poursuivre : « Nous progressons à pas de géant vers notre vision “DRIVe Towards Zero”, autrement dit notre quête du zéro émission. En fait, nous avons déjà atteint cet objectif où la V60 Hybride Rechargeable fonctionne en mode électrique seul et est rechargée par de l’énergie renouvelable,».

    3,26 €1 les 100 kilomètres
    En mode électrique seul, la V60 Hybride Rechargeable possède une autonomie de 50 kilomètres maxi qui, globalement, atteint 1200 km. Les émissions de dioxyde de carbone s’élèveront en moyenne à 49 g/km (cycle mixte européen), pour une consommation de carburant de seulement 1,9 litre /100 km.
    En raison du coût du pack batterie, l’hybride rechargeable sera plus cher à l’achat qu’une Volvo V60 équipée d’un moteur thermique conventionnel. D’un autre côté, les coûts de carburant seront deux-tiers inférieurs à ceux d’un moteur à combustion interne classique. Le coût de fonctionnement en mode électrique en Suède a été calculé sur la base d’environ 2,50 Couronnes (1) (soit approximativement 0,27 €) les 10 km, sachant que le coût précis sera fonction des différents marchés.
    L’hybride rechargeable se recharge sur une prise de courant domestique ordinaire, chez soi ou dans un quelconque parking. Le temps de charge, au domicile, est d’environ cinq heures.

    Nombreux avantages du moteur électrique
    L’électrification du secteur des transports est une étape importante de la lutte contre le changement climatique. L’électricité est une énergie hautement bénéfique :
    • Un moteur électrique offre un rendement pratiquement quatre fois supérieur à celui d’un moteur à combustion standard. Ainsi, une voiture à propulsion électrique consomme moins d’énergie et produit par conséquent moins d’émissions, même si elle est alimentée par un mélange de sources d’électricité incluant des carburants fossiles.
    • La production européenne est assujettie à un plafond d’émissions. Autrement dit, même si tous les véhicules devaient rouler à l’électricité, la production même d’électricité ne peut émettre davantage de dioxyde de carbone. Ce plafond d’émissions sera progressivement abaissé au fil du temps.
    • L’électricité est une excellente source d’énergie. Elle n’est pas menacée d’épuisement et peut être produite pratiquement sans émissions de CO2. Par exemple, Vattenfall s’emploie à diminuer de moitié les émissions de l’entreprise d’ici à 2030 et à devenir climatiquement neutre à l’horizon 2050.
    • Les émissions de millions de pots d’échappement sont transférées vers un petit nombre d’unités de production, plus faciles à contrôler, qui fonctionneront sur la base des échanges de l'UE en matière de quotas d'émissions, procédure qui ne s’applique pas encore, pour le moment, au secteur des transports.
    • Les véhicules électriques consomment relativement peu d’énergie et l’augmentation de la consommation sera largement compensée par les projets ambitieux de développement des sources d’énergie renouvelables à travers toute l’Europe. Une seule centrale éolienne, par exemple, produit suffisamment d’énergie renouvelable pour alimenter 1000 voitures électriques. Vattenfall soumettra aux acheteurs d’hybrides rechargeables un contrat comportant une proportion d’électricité produite à partir de sources renouvelables.

    Expansion rapide de la production d’électricité renouvelable
    La production électrique est en voie d’expansion rapide. L’énergie éolienne est en phase de commercialisation à grande échelle tout en poursuivant son développement. Les biocarburants vont dans une large mesure remplacer les carburants fossiles. L’exploitation commerciale de l’énergie marémotrice devrait démarrer d’ici à dix ans, et de nouvelles technologies sont en cours de développement pour purifier les émissions de CO2 à partir de centrales électriques au charbon.
    Chez Volvo Cars, nous avançons sur la V60 Hybride Rechargeable parallèlement au développement de la Volvo C30 DRIVe Electrique, qui fonctionne uniquement à l’électricité. « Ces deux types de voitures sont complémentaires, explique Stefan Jacoby. Avec l’hybride rechargeable, le conducteur s’affranchit des stations de recharge sur les longs trajets. L’avenir du marché de la voiture électrique sera une combinaison de modèles tout électriques et d’hybrides rechargeables ».
    Le troisième pilier de la stratégie électrique de Volvo Cars repose sur l’utilisation d’hybrides puissants pour exploiter au mieux chaque goutte de carburant de la nouvelle génération de moteurs de Volvo.

    1 : au taux de change de 1 Couronne suédoise (SEK) = 0,1087 Euro. 

    Au Salon de Genève 2011, Volvo Cars dévoilera la V60 Hybride Rechargeable, véhicule pratiquement prêt pour la production dont les émissions de dioxyde de carbone sont inférieures à 50 g/km.
    L’Hybride Rechargeable, qui sera lancé sur le marché en 2012, est le fruit d’une coopération étroite entre Volvo Cars et le fournisseur suédois d’électricité Vattenfall.
    Retour