Histoire

Le break - éternellement Volvo

Demandez à des automobilistes du monde entier de choisir un seul mot qu'ils associent à un break, et la réponse est sans aucun doute : Volvo. Aucun autre constructeur automobile n'est aussi étroitement associé à ce type de véhicule polyvalent.

Clé de la réussite passée, présente et future de Volvo Cars

Le récent lancement de la Volvo V90 souligne que ce modèle de voiture familiale polyvalente fait partie des réussites passées, présentes et futures de Volvo Cars.

Voitures résolument pratiques à ses origines, les breaks Volvo ont évolué vers la multipersonnalité ; l'espace, la polyvalence, le confort luxueux et la conduite dynamique s'y retrouvent au même niveau que dans les berlines de luxe.

Depuis le lancement du tout premier break en 1953, Volvo a vendu près de 6 millions de ces familiales polyvalentes à travers le monde. Cela représente environ un tiers des modèles Volvo produits depuis la fondation de l'entreprise voici 90 ans.

Un nom inspiré de sa finalité pratique

Pas facile de trouver un nom uniforme pour qualifier un modèle emblématique qui, purement utilitaire au début, est devenu synonyme de polyvalence et d'élégance. En français, nous le connaissons sous le nom de « break » ; en anglais britannique, on l'appelle estate car et, en anglais américain, wagon ; en espagnol, c'est ranchera et en allemand, kombis.

Le break a fait son apparition aux États-Unis au début des années 1900. Le nom station wagon faisait référence à la nécessité de disposer d'une voiture suffisamment spacieuse pour transporter des passagers et leurs bagages entre les gares ferroviaires américaines et les hôtels.

Au Royaume-Uni, un type similaire de voiture était utilisé par les propriétaires de grands domaines pour transporter leurs invités, leurs bagages et leurs marchandises. D'où le nom estate car. Le nom espagnol ranchera procède de la même origine.

Les voitures qui avaient assez d'espace pour transporter tout un équipement de chasse, y compris les fusils et les paniers à provisions (voire quelques malheureux animaux au retour), étaient appelées « breaks de chasse ». De nos jours, cette locution s'utilise pour désigner un modèle qui combine l'espace d'un break avec le panache d'un coupé.

1/3

Le break Volvo, familiale par excellence

Même si Volvo Cars n'a pas inventé le break, le fabricant suédois de voitures haut de gamme a popularisé le segment. Volvo Cars est indissociablement associé au break par des millions de personnes qui ont grandi sur la banquette arrière de familiales emblématiques telles que l'Amazon, la 245 ou la 850.

« Nous avons une riche tradition dans ce segment », explique Håkan Samuelsson, CEO de Volvo Cars. « Dans l'esprit des gens, nous sommes la marque des breaks par excellence. Et même si Volvo Cars propose bien plus que des breaks, nous projetons fièrement cet héritage vers l'avenir avec la nouvelle V90. »

Quelques breaks Volvo qui ont marqué l'histoire automobile

  • Volvo Duett

    Il était peu question de lifestyle lorsque Volvo lança son premier break, la Volvo Duett, en 1953. Ce fut pourtant le besoin de combiner les loisirs actifs à la vie professionnelle qui incita Volvo à créer l'un de ses modèles les plus prisés. La Duett fut l'une des premières Volvo à être exportée aux États-Unis. Un timbre suédois de 1997 l'immortalise.

  • Volvo Amazon

    L'élégante Volvo Amazon, baptisée en l’honneur des guerrières de la mythologie grecque, était autrement plus raffinée que la Duett. Le modèle S, dont le moteur développait 115 ch, était très sportif pour l'époque. Autre élément intéressant, le hayon de style américain, divisé horizontalement en deux parties, qui refera son apparition 40 ans plus tard sur la Volvo XC90 de première génération.

  • Volvo 1800 ES

    Prolongement de la Volvo 1800 Coupé Sport, rendue célèbre par Roger Moore dans Le Saint, la 1800 ES était connue au R.-U. comme un break de chasse ; un break sportif avec, à l'arrière, l'espace suffisant pour le matériel de chasse ou de golf. Lancée à l'automne 1971, la 1800 ES avait un immense hayon entièrement en verre. Avec seulement 8.000 voitures produites, c'est l'une des anciennes Volvo les plus recherchées.

  • Volvo 245

    L'archétype du break Volvo fut lancé en 1974. La production de la 245 dura près de 20 ans, jusqu'en 1993, le modèle restant aujourd'hui fortement associé à la marque Volvo. Il était également disponible dans une version de luxe. La 265 renfermait un moteur V6, tandis que l'édition 245 Turbo, premier break au monde équipé d'un moteur à turbocompresseur, fut lancée dans les années 1980.

  • Volvo 960

    La Volvo 960, conçue à partir de la série 700, fut le dernier break à propulsion produit par Volvo Cars. Lancée en 1990, elle offrait un design plus épuré que la version précédente et un tout nouveau moteur à 6 cylindres. En 1996, elle fut remplacée par la Volvo V90 – un nom qui, vingt ans plus tard, fera un retour victorieux. La Volvo 960 est l'un des breaks les plus élégants de l'histoire de Volvo.

  • Volvo 850 T5-R

    D'un jaune distinctif et d'une puissance de 240 ch, passant de 0 à 100 km/h en 6,9 secondes, la Volvo 850 T5-R était un break sans égal. Disponible uniquement dans une édition limitée de l'année modèle 1994, elle devint tout de suite un objet de collectionneur. La même année, la 850 renoua en fanfare avec la compétition, en tant que premier break Volvo officiel à participer au prestigieux British Touring Car Championship.