Design

XC90 présente… un concept durable

Brandon Clifford dirige le cabinet d'architecte Matter Design et est maître de conférences à la MIT School of Architecture. Dans le cadre d'une série d'articles sur l'innovation durable, nous lui avons rendu visite à Boston, à bord d'un XC90, afin de lui demander s'il pensait que les architectes de demain avaient beaucoup à apprendre des bâtisseurs du passé.


ENTREVUE : IAN DICKSON | PHOTOGRAPHIE : ANDREW SHAYLOR

Le Livre de recettes du Cannibale : techniques de l'Age de Pierre pour l'architecture moderne

Votre travail est très axé sur le passé, pourquoi cela ?

« La recherche que je mène au MIT [Massachusetts Institute of Technology] utilise des connaissances du passé pour transformer notre avenir. Par exemple, nous étudions l'Age de Pierre pour voir si nous n'avons pas oublié une façon de construire plus intelligente. Je pense que l'architecture de demain ressemblera beaucoup à celle du passé. Les idées sur le développement durable sont actuellement noyées par la volonté de rendre les choses plus légères et, par conséquent, plus temporaires. L'histoire nous montre pourtant qu'un concept durable peut aussi être très lourd. »

Comment cela se manifeste-t-il dans le design du quotidien ?

« Aujourd'hui, nous ne recyclons pas nos matériaux de construction. Le béton, la pierre ou la brique constituent environ 99 % d'un site de démolition et pourtant, nous ne disposons toujours pas de moyen de les réutiliser dans la construction. Au lieu de cela, ces matériaux terminent à la décharge. Quand vous jetez une poubelle d'ordures ménagères par mois, l'industrie de la construction en produit deux de plus en votre nom. Si vous regardez dans le passé, chaque civilisation a trouvé un moyen de recycler ses matériaux de construction. La basilique Saint-Pierre de Rome a elle-même cannibalisé le Colisée pour se construire. »

Vous avez récemment écrit un livre sur l'architecture intitulé le Livre de recettes du Cannibale. Pouvez-vous nous en parler ?

« Et bien, Rome n'est qu'un exemple parmi d'autres de réutilisation de débris de construction pour supporter l'évolution continue exigée par une ville. Notre groupe de recherche étudie les périodes qui ont mis en place une méthodologie intelligente pour cela. Nous avons extrait ces recettes, les avons condensées dans ce ‘livre de recettes’ et les avons présentées au monde en disant ‘Voici un moyen de recycler vos déchets de construction’. »

Comment cela fonctionne-t-il en pratique ?

« Pour démontrer cette méthode, nous l'avons appliquée dans l'un de nos propres projets de construction. Nous avons utilisé de la pierre et du béton issus d'un chantier de démolition, destinés à la décharge. Nous les avons numérisés, avons appliqué les algorithmes tirés de la construction en pierre Inca et avons créé un nouvel élément d'architecture à partir de ces données. C'est une approche alternative et ancienne mais je pense qu'elle est également durable et intelligente. C'est l'avenir de l'architecture, même s'il ressemble au passé. »

Comment voyez-vous évoluer le métier d'architecte ?

« On ne verrait pas d'architecte sur un chantier de construction au Moyen-Age. À la place, il y avait des maîtres bâtisseurs. Les architectes d'aujourd'hui ont la charge de représenter l'intention architecturale. Les architectes produisent des dessins qui montrent à un entrepreneur à quoi ils veulent que le bâtiment ressemble mais ils ne maîtrisent pas la façon dont il est construit. Cette partie est entre les mains du constructeur. Cela n'a pourtant pas toujours été le cas dans l'architecture. Il existe de nombreuses périodes dans notre passé où ces deux fonctions n'en formaient qu'une seule. Et quand le penseur et le faiseur étaient les mêmes personnes, les éléments d'architecture construits ont été particulièrement incroyables.

« Prenez les cathédrales gothiques, par exemple. Les maçons qui les ont construites jouissaient d'une certaine autonomie pour pouvoir exploiter leur savoir-faire. Chaque colonne est unique car elle est le fruit du travail d'un artisan différent. Aujourd'hui, avec la production numérique, cette relation entre la manière de penser les choses et la manière dont elles sont construites, est en plein bouleversement. Exercer en ce moment le métier d'architecte est absolument passionnant. Pour Matter Design, nous cherchons dans le passé des solutions pour aider à planifier un avenir plus intelligent. »

La nouvelle Volvo XC90 – maintenant disponible avec des panneaux décoratifs intérieurs Bois flotté foncé, Minerai de fer et Noyer Noir. Telle est notre idée du luxe suédois, moderne et durable.