Design

Le XC90 présente… le design durable

Brandon Clifford dirige le cabinet d'architecture Matter Design et enseigne à la School of Architecture du MIT. Dans le cadre d'une série d'entretiens sur l'innovation durable, nous l'avons rencontré à Boston, à bord d'un XC90, pour qu'il nous expose son point de vue sur la manière dont les architectes du futur pourraient tirer de nombreuses leçons des bâtisseurs du passé.

ENTREVUE : IAN DICKSON | PHOTOS : ANDREW SHAYLOR

"The Cannibal’s Cookbook" : techniques de l'Âge de pierre appliquées à l'architecture moderne

Votre travail se concentre beaucoup sur le passé, pourquoi ?

"Les recherches sur lesquelles je travaille au MIT [Massachusetts Institute of Technology] portent sur les moyens d'exploiter les savoirs du passé pour transformer notre avenir. Par exemple, nous étudions l'Âge de pierre pour voir s'il existe un mode de construction plus ingénieux que nous aurions oublié. Je pense que le futur de l'architecture est très similaire au passé. Les idées en matière de développement durable sont minées par la volonté de faire plus léger, plus fin, et donc, plus temporaire, alors que l'histoire nous enseigne que la pensée durable peut aussi faire la part belle à la lourdeur."

Comment cela se manifeste-t-il dans la conception du quotidien ?

"À l'heure actuelle, nous ne recyclons pas nos matériaux de construction. Un site de démolition est composé à près de 99 % de béton, de pierre ou de brique, et nous ne disposons toujours d'aucun moyen de les réinjecter dans l'environnement bâti. Au lieu de cela, nous optons pour l'enfouissement. Pour chaque sac d'ordures que l'on jette chaque mois, le secteur de la construction en jette deux supplémentaires. En se tournant vers le passé, on constate que chaque civilisation a trouvé un moyen de recycler ses matériaux de construction. Prenez la basilique Saint-Pierre de Rome : elle a phagocyté le Colisée pour sortir de terre !"

Vous venez de publier un livre intitulé "The Cannibal’s Cookbook". Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

"En fait, Rome n'est qu'un exemple parmi d'autres de reconstitution de débris de construction pour soutenir l'évolution continue que requiert une ville. Notre équipe de chercheurs s'est penchée sur ces époques passées où l'on faisait appel à des procédés intelligents. Nous avons extrait ces recettes et les avons condensées dans ce "livre de cuisine" afin de faire connaître au monde, différents moyens de recycler nos déchets de construction."

Comment cela fonctionne-t-il en pratique ?

"Nous avons mis nos théories en pratique en construisant l'un de nos propres projets grâce à cette méthode. Nous avons utilisé de la pierre et du béton mis au rebut et sur le point d'être enfouis. Nous les avons scannés numériquement et avons lancé des algorithmes remontant, littéralement, aux Incas, puis avons créé une nouvelle œuvre architecturale en nous appuyant sur leur savoir. Il s'agit d'un mode de pensée alternatif et ancien, mais durable et intelligent. Il incarne le futur de l'architecture, mais vient en tous points du passé."

Comment envisagez-vous l'évolution du rôle de l'architecte ?

"Il n'y avait pas d'architecte sur les chantiers de construction du Moyen Âge. En lieu et place, on trouvait des maîtres bâtisseurs. Aujourd'hui, les architectes sont en charge des représentations de l'intention architecturale. Ils produisent des plans indiquant à un sous-traitant à quoi doit ressembler une construction, mais n'exercent aucun contrôle sur la manière de faire. Cette tâche est confiée à un maître d'œuvre. Or cela n'a pas toujours été le cas en architecture. Notre passé regorge de moments où les deux se confondaient. Et ces périodes durant lesquelles le concepteur et l'exécutant ne faisaient qu'un ont vu naître d'incroyables ouvrages."

"Prenez les cathédrales gothiques : les maçons qui les ont construites jouissaient d'une certaine autonomie dans l'exercice de leur art. Toutes les colonnes sont uniques, car bâties par différents artisans. Ce qui se passe actuellement dans le domaine de la production numérique, c'est que le lien entre la manière dont les choses sont conçues et celle dont elles sont construites connaît un bouleversement majeur. Être architecte aujourd'hui est réellement passionnant. Chez Matter Design, nous nous intéressons au passé pour contribuer à bâtir un futur plus intelligent."

Le nouveau Volvo XC90, désormais disponible avec des incrustations en Frêne Anthracite, en Aluminium Brossé et en Frêne Gris. Telle est notre idée du luxe suédois contemporain et durable.