Design

Le XC90 présente… la styliste suédoise qui confectionne des sacs à main à partir de ceintures de sécurité

Dans son atelier sur l'île de Martha’s Vineyard, la styliste suédoise Stina Sayre occupe une place bien particulière dans le domaine de la mode haut de gamme et durable, avec des produits comme son sac confectionné à partir de ceintures de sécurité. Elle évoque avec nous l'aura persistante du design scandinave.

TEXTE : IAN DICKSON | PHOTOS : ANDREW SHAYLOR

Le sac à main confectionné à partir de ceintures de sécurité

"Détourner un matériau de son utilisation d'origine me fascine", affirme Stina Sayre, ancienne championne professionnelle de planche à voile devenue styliste.

Nous voici dans la boutique de Stina (qui porte son nom) à Vineyard Haven, charmante bourgade de Martha’s Vineyard, l'île de la Nouvelle-Angleterre connue pour être depuis plusieurs décennies le lieu de villégiature estivale de présidents, musiciens, stars du sport et grands noms d'Hollywood.

Sur un présentoir trône l'une de ses dernières créations, un sac à main confectionné à partir de chutes de matériau pour ceinture de sécurité. Stina évite le terme "recyclage" et préfère parler de réaffectation. "J'acquiers un matériau qui autrement finirait à la poubelle et lui donne une nouvelle fonction."

Elle utilise ce même matériau pour créer des ceintures de pantalon et confectionne des vestes en tissu polaire à base de PET issu de bouteilles en plastique recyclées. "J'ai toujours eu en moi cette conscience sociale et environnementale", confie Stina en référence à ses racines suédoises. "En Suède, on aime le grand air. On adore la nature. Jamais nous ne pourrons détruire quelque chose qui nous procure autant de plaisir."

Ayant grandi sur la côte sud de la Suède et passé ses étés à voguer à la voile ou nager dans la mer, Stina s'est très tôt prise de passion pour l'océan et l'environnement, une sensibilité toute suédoise qui saute aux yeux dans son interprétation du design scandinave contemporain.

Si c'est en Suède qu'elle a nourri sa passion pour le stylisme, c'est l'île de Martha’s Vineyard et ses résidents aisés qui ont récolté les fruits de sa vision singulièrement suédoise de la mode, à travers un design durable placé sous le signe de la simplicité et accordant une importance particulière à la forme et à la fonction.

"Je viens d'une famille d'artistes et de designers. Les lignes épurées et la fonctionnalité occupent une place centrale dans le design tel que nous l'entendons", explique Stina. "Le moindre élément de design doit avoir une fonction. Que la pièce soit belle ne suffit pas, car elle perdrait de sa valeur".

L'atelier de Stina se situe dans l'arrière-boutique, de sorte qu'elle puisse occuper deux espaces en même temps ; devant, pour discuter avec les clients et connaître leurs besoins, et derrière, pour concevoir de nouveaux patrons et travailler avec sa couturière sur de nouvelles collections. Chaque année, Stina crée deux collections d'accessoires et pièces d'habillement sur commande ou en prêt-à-porter, confectionnés avec le plus grand soin. "Ils vous donnent de l'assurance, vous mettent en valeur et vous donnent le sentiment d'être invincible", ajoute-t-elle en souriant. "Mes créations s'adressent aux femmes qui s'affirment."

Comment est-elle passée de la planche à voile à la mode ? "L'une de mes amies en Suède avait une machine à tricoter et confectionnait des pulls ; je m'y suis donc mise aussi", raconte Stina. Tandis qu'elle parcourait le monde pour ses activités de véliplanchiste, Stina, qui ne voyageait pas sans sa machine, créait des pulls sur son temps libre et les vendait à ses amis et concurrents. Suite à son mariage avec l'Américain Nevin Sayre, triple champion du monde de planche à voile, le couple posa ses valises à Martha’s Vineyard. Ils y vivent toujours, dans une ravissante maison de bardeaux ancienne, typique de la Nouvelle-Angleterre, dominant l'océan Atlantique.

Après plusieurs années de travail intense dédiées à la création de sa boutique-atelier sur l'île, Stina se concentre désormais sur son équilibre vie personnelle-vie professionnelle. "Je travaillais trop, j'ai donc décidé de me limiter à quatre heures par jour et, quand je suis ici, de faire un maximum de choses. Mais je me garde aussi du temps pour moi, parce qu'à travailler en permanence, on finit par se disperser".

Concrètement, ces temps-ci, vous avez autant de chance de trouver Stina sur sa planche de paddle qu'à sa table de découpe.

En 1959, Volvo Cars offrit au monde la ceinture de sécurité à trois points. En 2019, le nouveau Volvo XC90 se dote de City Safety, avec assistance à la direction et adaptation de la vitesse dans les virages. Telle est notre idée du luxe suédois contemporain et durable.