Lifestyle

Le luxe d’avoir le temps

Il faut moins de deux heures pour se rendre de San Francisco à Los Angeles en avion. Pourtant, nous faisons le trajet en Volvo XC90, le véhicule parfait pour s’abandonner au luxe de ce voyage.

TEXTE IAN DICKSON PHOTOGRAPHIE SAM CHRISTMAS

Après avoir fermé la portière de la Volvo XC90, l’agitation de San Francisco est immédiatement reléguée au second plan. Cet habitacle est mon havre de paix, un lieu de paisible confinement qui contraste avec l’énergie et l’intensité de la ville qui règnent au-dehors.

Je prends la route pour un voyage qui me mènera au sud de Los Angeles, un voyage où l’heure de départ et d’arrivée sont moins importantes que la conduite en elle-même. Je ne suis pas pressé. Je veux profiter de chaque instant que m’offre ce voyage. Découvrir de nouveaux lieux. M’abandonner au plaisir de la conduite. Prendre le temps d’accomplir une tâche correctement, et, juste pour un instant, déconnecter d’un monde qui semble évoluer à une vitesse vertigineuse. 

San Francisco peut être un vrai défi lorsqu’il s’agit d’y conduire, notamment en raison de ses montées abruptes et de son réseau de rues à sens unique qui se croisent. La technologie innovante dont est équipée la XC90 me ravit. City Safety peut détecter et aider à éviter une collision avec un autre véhicule, des piétons ou un cycliste. Et la caméra à 360° me donne une vue aérienne de la voiture, ce qui m’aide à manœuvrer dans les endroits étroits.

Avant de quitter San Francisco, je fais un petit détour par les hauteurs de Twin Peaks, point culminant de la ville et cadre idéal pour admirer celle-ci au petit matin. L’aube est le moment rêvé pour découvrir une ville. La lumière matinale vous met dans de bonnes conditions pour la journée et vous avez l’impression que vous avez la ville pour vous tout seul.

De Twin Peaks, il est facile de rejoindre la Highway 1, route mythique qui longe la côte californienne. Les instructions de la navigation par satellite apparaissent clairement sur l’affichage tête-haute et permettent une progression ininterrompue. On peut lire dans certains guides que ce trajet peut être facilement parcouru en un jour, mais rien ne presse. 

Nous nous arrêtons à Half Moon Bay pour y passer la nuit et descendons au Ritz-Carlton. Une fois sur la terrasse impeccablement entretenue, je contemple un coucher de soleil spectaculaire sur le Pacifique. 

Des moments magiques, décuplés par la XC90

Plus au sud, le paysage devient encore plus magique. La route longe à présent l’océan, offrant une vue panoramique à couper le souffle sur des kilomètres, dans un paysage de falaises, de vagues et de criques de sable fin cachées. Chaque virage dévoile une vue encore plus majestueuse que la précédente et le voyage vers et au-delà de Big Sur est ponctué d’arrêts réguliers pour s’imprégner de ce panorama. 

Avec mon compagnon de route en train de parcourir l’app Wikipédia embarquée, nous poursuivons notre trajet vers le sud tout en prenant soin de déceler les sites et points d’intérêt les plus célèbres.

La route change peu à peu: de virages serpentant des fronts de falaise elle se met à sillonner sans effort le paysage. Pour nous, c’est là une occasion sans précédent d’admirer le paysage depuis le luxe de notre habitacle, inondé de lumière.

Après avoir passé la nuit à Avila Beach, une petite ville charmante proche de San Luis Obispo, ville estudiantine excentrique, les conséquences d’un éboulement de terrain nous contraignent à un changement de trajet. Nous quittons la côte en direction des terres, vers une autoroute inter-états qui nous mènera tout droit à Los Angeles. J’active le dispositif Pilot Assist et laisse le véhicule m’assister en termes de conduite*, tandis que je choisis une musique appropriée évoquant Los Angeles sur Spotify. 

Conçue pour vous impressionner et vous récompenser

Avec tant de routes desservant le tentaculaire Grand Los Angeles, cette mégalopole se targue souvent d’être la capitale mondiale de la voiture. Et il n’y a pas meilleur véhicule pour conduire dans son méandre d’autoroutes et de boulevards urbains que la XC90, le SUV compact haut de gamme conçu pour la ville, dans la gamme XC de Volvo Cars.

Les embouteillages sont bien sûr inévitables, mais cela me donne l’occasion de consulter mon app Yelp, embarquée dans la XC90, pour trouver un bon restaurant où souper ce soir. Il y a quelque chose de relaxant à adopter l’attitude californienne décontractée, le bras sur la portière pour bronzer, tout en écoutant ma musique préférée avec le système audio Bower & Wilkins.

Après plusieurs heures de conduite sur l’autoroute, la XC90 n’a pas failli à ses promesses sur un trajet aussi long. Garée à l’extérieur d’un hôtel-boutique, la carrosserie étincelle sous le soleil californien. En descendant de ma voiture, je me sens aussi détendu que lorsque j’ai pris la route.  

Alors que mon moment privilégié avec la XC90 touche lentement à sa fin, je réfléchis un instant sur ce voyage parcouru ensemble. Il existe actuellement une tendance pour le «slow food» et la «slow fashion». Celle-ci consiste à prendre le temps de faire les choses correctement, à apprécier pleinement les petits moments de luxe que nous offre la vie. Il serait difficile de qualifier notre parcours de «slow travel» alors que j’ai emprunté une voiture aussi puissante que la XC90. Je peux toutefois affirmer que cette voiture est sans pareille lorsqu’on recherche la détente et le plaisir d’un trajet en voiture. 

* La technologie Pilot Assist de Volvo Cars assiste le conducteur sur les routes à accès limité et permet de maintenir une vitesse ou une distance prédéfinie par rapport au véhicule qui précède. Le dispositif donne aussi de légères impulsions au volant pour vous aider à maintenir le véhicule dans sa voie. En tant que conducteur, vous êtes toujours responsable du contrôle de son véhicule, du respect des distances et de la vitesse, même pendant l’utilisation de Pilot Assist.