Sécurité et performances

La ceinture de sécurité a 60 ans

Tandis que la ceinture de sécurité moderne fête ses 60 ans, nous étudions comment cette innovation de Volvo Cars a rendu le monde plus sécurisé pour chacun de nous et continue à évoluer alors que nous abordons une nouvelle ère de voyage individuel.

TEXTE: LEO WILKINSON

Nils Bohlin: l’ingénieur de Volvo qui a contribué à sauver un million de vies

Le simple geste consistant à tirer votre ceinture de sécurité devant vous et à l’accrocher d’un clic est devenu un automatisme dès que nous entrons dans une voiture – nous réfléchissons certainement plus au style de musique à écouter ou à l’adresse à entrer dans le système de navigation par satellite. Mais derrière cette action si familière à tout un chacun, se cache bien plus qu’un simple geste. En fait en 2019, cela fait 60 ans que la ceinture de sécurité à trois points est devenue une norme dans les voitures de série, depuis le jour où Volvo Cars l’a introduite dans ses modèles Amazon 121 et PV544.

Et bien que les voitures actuelles nous entourent de cages métalliques hautement résistantes, de multiples airbags, de zones de déformation conçues méticuleusement et de systèmes de sécurité active sophistiqués, la ceinture de sécurité à trois points reste notre première ligne de défense face aux forces extrêmes générées dans une collision. La conception de base doit encore être améliorée et aucune autre caractéristique de sécurité automobile n’a contribué de manière aussi significative à sauver des vies ou réduire les blessures au cours des six dernières décennies. Selon les termes de la «National Highway Traffic Safety Administration», l’agence fédérale américaine des États-Unis chargée de la sécurité routière: «Boucler votre ceinture est la seule chose la plus efficace que vous puissiez faire pour vous protéger lors d’une collision.»

Formé par l’aviation
L’homme à l’origine de la ceinture de sécurité à trois points moderne était Nils Bohlin, ingénieur chez Volvo Cars. Bohlin savait parfaitement quel impact les forces en mouvement pouvaient avoir sur le corps humain – dans son précédent emploi, il travaillait comme ingénieur en aéronautique chargé du développement des sièges éjectables. Lorsqu’il intégra Volvo Cars en 1958, il fut chargé d’améliorer la sécurité sur la route et non plus dans les airs. Affiner le design de la ceinture de sécurité fut sa première mission.

Diverses ceintures de sécurité à deux et trois points avaient été développées par d’autres constructeurs à ce stade et Volvo Cars avait déjà équipé certaines de ses voitures de ceintures à deux points. Mais Bohlin vit que la technologie pouvait être améliorée. Il se consacra à la conception d’une ceinture offrant une meilleure retenue tout en étant en contact avec les parties les plus solides du corps, à savoir le thorax et le bassin. «Je me suis rendu compte que le torse et la partie inférieure du corps devaient être maintenus en place de façon sécurisée, avec une ceinture en travers du torse et une autre en travers des hanches» avait dit Bohlin à l’époque.

Et comme le port de la ceinture de sécurité n’était pas obligatoire à l’époque, il s’était aussi attaché à rendre la ceinture aussi facile que possible à mettre et à régler, pour que les gens aient plus envie de l’utiliser. «Le but était de trouver une solution simple», avait-il dit. «Peu importe l’efficacité de la retenue si la ceinture n’est pas utilisée.»

Un cadeau au monde
Le dernier modèle de Bohlin a connu un succès tel qu’il est pour l’essentiel resté quasiment inchangé depuis lors. Lotta Jakobsson, Senior Technical Leader, Injury Prevention, au Volvo Cars Safety Centre, affirme: «Personne n’a réussi à remplacer la ceinture de sécurité. Elle reste le système de sécurité le plus important dans une voiture. Et la chose unique qui la démarque d’autres caractéristiques de sécurité est qu’elle offre une protection dans tous les types de collisions. C’est fondamental en matière de sécurité.»

Pour avoir contribué à améliorer la sécurité routière à l’échelle mondiale, Nils Bohlin fut intronisé en 1989 à l’International Safety and Health Hall of Fame (temple international de la renommée pour la sécurité et la santé) et en 2002, au National Inventors Hall of Fame (temple national de la renommée des inventeurs). L’innovation de Bohlin était d’une importance capitale non seulement à cause de l’efficacité de son design, mais aussi en raison de la décision de Volvo Cars de laisser son brevet ouvert afin que chaque constructeur automobile puisse bénéficier de cette technologie.

«Bohlin a amélioré la géométrie de la ceinture de sécurité à trois points et le design de la boucle coulissante,» ajoute Lotta. Voilà ce que nous avons offert au monde. Et cela a contribué à rendre ce dernier un peu plus sécurisé pour chacun, conformément à l’approche centrée sur l’être humain prônée par Volvo Cars.»

Les estimations varient, mais les chiffres suggèrent que depuis 1959, la ceinture de sécurité à trois points a sauvé plus d’un million de vies et réduit la gravité des blessures causées par des collisions pour des millions d’autres personnes. Michiel van Ratingen, Secrétaire général de l’Euro NCAP, l’organisme qui teste la sécurité des véhicules, déclare: «La ceinture de sécurité à trois points reste la technologie de sécurité numéro une au monde. Où que vous alliez, l’équipement standard des ceintures de sécurité et l’introduction de la législation relative aux ceintures de sécurité ont coïncidé avec des baisses significatives et très nettes des taux de mortalité et de blessures des conducteurs et passagers. De plus, l’invention de la ceinture à trois points a rendu possible un grand nombre d’autres innovations de sécurité, des airbags aux systèmes de retenue pour enfants, dont les utilisateurs de voitures peuvent bénéficier au quotidien.»

La ceinture de sécurité à trois points reste la technologie de sécurité numéro une au monde

MICHIEL VAN RATINGEN, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL, EURO NCAP

La sécurité en constante évolution
Bien que la sangle et la boucle que vous manipulez chaque fois que vous entrez dans une voiture n’aient pas beaucoup changé au fil des ans, la technologie de la ceinture de sécurité en elle-même n’a cessé d’évoluer progressivement. Volvo Cars continue d’être à l’avant-garde de ces développements, qui se sont traduits par des avancées technologiques, et de s’inspirer des connaissances acquises grâce son étude unique en son genre des collisions en situation réelle.

La première innovation révolutionnaire date de 1969, avec l’introduction d’enrouleurs automatiques à inertie qui contribuent à réduire le relâchement de la ceinture tout en améliorant le confort. Les dispositifs de rappel de port des ceintures de sécurité à l’avant sont ajoutés en 1971 et un an plus tard, les ceintures de sécurité à trois points équipent les sièges arrière.

Les prétensionneurs, qui s’activent si une collision est inévitable et resserrent la ceinture de sécurité même si l’occupant du siège porte des vêtements volumineux, ont constitué une autre amélioration clé. Volvo Cars a introduit son premier modèle en 1987 et a continué à peaufiner la technologie au point qu’aujourd’hui chaque rangée de sièges d’une Volvo en est équipée. Les limiteurs de force, qui réduisent le risque de blessures dans la partie supérieure du corps, ont fait leurs débuts en 1996. Une série d’avancées ont été faites durant les années 2000, y compris les rappels de ceinture de sécurité pour tous les sièges et les prétensionneurs qui s’activent en cas de tonneau et aident à maintenir les occupants à leur place.

Aujourd’hui, la plupart des nouvelles voitures Volvo sont équipées de ceintures de sécurité avant rétractables électriquement. Elles se resserrent si la voiture sent qu’un accident est probable, s’assurant ainsi que les occupants sont dans la meilleure position possible. Cette fonction étant réversible, elle peut être activée plus tôt et plus souvent qu’un prétensionneur traditionnel. Si l’accident ne se produit pas, la tension de la ceinture redevient normale – en cas d’accident, les deux technologies fonctionnent ensemble pour

fournir la meilleure protection possible. Outre le fait qu’elles anticipent les collisions avant et arrière, les ceintures rétractables électriquement sont activées si le système détecte que la voiture a quitté la route. Ce système, combiné avec une structure de siège unique, est une fonction mondiale inédite qui contribue à réduire les blessures dans l’un des types d’accidents les plus courants.

Une nouvelle ère du voyage
Alors que nous espérons un avenir excitant où les voitures autonomes peuvent potentiellement rendre les routes plus sûres, quelle est la place de la ceinture de sécurité? Le concept-car Volvo 360c – dévoilé en 2019 – offre une suggestion possible. Envisagée comme une alternative aux vols en première classe, la 360c est un concept entièrement autonome qui offre la possibilité de se détendre, de travailler ou même de dormir à bord. Les ingénieurs en sécurité de Volvo Cars ont étudié comment les différentes positions des passagers pouvait influencer la sécurité. Pour les personnes qui dorment dans la voiture, ils ont mis au point le prototype d’une couverture de sécurité spéciale qui remplit la même fonction qu’une ceinture de sécurité.

«Elle contrôle où vous êtes et s’adapte en conséquence afin de s’assurer qu’elle est en contact avec les parties les solides du corps,» précise Lotta Jakobsson. «Elle se fonde sur les principes de Nils Bohlin, mais elle est adaptée aux personnes qui voyagent allongées.»

Pour l’instant la 360c constitue un sujet de conversation destiné à soulever le débat sur la façon dont les voitures sont susceptibles d’évoluer dans les années à venir. Elle n’apporte pas toutes les réponses, mais nous pouvons être sûrs d’une chose: la sécurité sera au cœur de tout ce que Volvo Cars fait, quel que soit l’avenir. Même si elle entre dans sa septième décennie, la ceinture de sécurité, sous une forme ou une autre, continuera d’être l’une des caractéristiques les plus importantes dans nos voitures.

Plus sûre par nature: quatre choses que vous ignoriez au sujet de la ceinture de sécurité

• Les organismes de sécurité dans le monde estiment que le port de la ceinture de sécurité sur les sièges avant d’une voiture réduit d’environ 50% vos risques de blessures mortelles

• L’Office allemand des brevets a désigné la ceinture de sécurité à trois points comme étant l’un des huit brevets ayant la plus grande importance pour l’humanité entre 1885 et 1985

• Les ceintures de sécurité sauvent la vie d’environ 15 000 personnes par an aux États-Unis, selon les chiffres publiés par le National Highway Traffic Safety Administration, l’agence fédérale américaine des États-Unis chargée de la sécurité routière:

• Volvo Cars a introduit son logo distinctif «since 1959» sur la ceinture de sécurité de la XC90 en 2014. Le logo figure désormais sur chaque modèle de la série 90