Le mannequin Sylvia Flote sortant d’une Volvo XC40 à Oslo

Ville

La Scandinave sur les podiums

Nous rejoignons Sylvia Flote revenue de Londres à Oslo pour passer une journée à redécouvrir la ville à bord de la nouvelle Volvo XC40.

TEXTE: LEO WILKINSON | PHOTOS: SAM CHRISTMAS

Reine des podiums: Sylvia Flote se prépare à redécouvrir Oslo dans la XC40

Oslo est la ville scandinave par excellence – foyer d’innovations architecturales et de style de vie moderne et minimaliste, c’est un lieu extraverti et avant-gardiste, à l’ambiance à la fois animée et détendue. Nichée entre la mer et la forêt, cette ville vous permet de profiter de l’animation de la vie citadine et de vous en éloigner en quelques minutes pour vous immerger dans la nature. Sylvia Flote est un mannequin norvégien qui a vécu cinq ans à Oslo. Aujourd’hui elle revient dans la ville pour la redécouvrir au volant de la Volvo XC40, un SUV compact taillé sur mesure pour une exploration urbaine.

Partis de bonne heure par un matin frais, nous en profitons pour allumer le chauffage à distance dans la XC40, via l’application Volvo On Call. La voiture agréablement chauffée nous conduit en direction d’Aker Brygge, un quartier chic en front de mer qui illustre le type d’architecture haut de gamme qui fait la réputation d’Oslo. Tandis que le photographe Sam Christmas sort les uns après les autres des sacs d’équipement photo du coffre de la XC40, Sylvia est émerveillée par l’espace et l’élégance de la voiture.

La transition fluide entre forme et fonction dans la XC40 se reflète dans les bâtiments environnants. Et c’est précisément cela qui définit le style scandinave, suggère Sylvia. «Je pense que l’idée est d’associer fonctionnalité et plaisir esthétique. Le meilleur design scandinave respire la simplicité et se concentre sur des détails tels que le choix des matériaux et des textures.»

Sylvia a son propre hobby créatif. Elle adore tricoter. Et aujourd’hui, comme c’est souvent le cas, elle porte une de ses créations. «J’ai commencé à tricoter pour tuer le temps en voyage», dit-elle. «J’avais aussi une idée précise du type de pull que je voulais, sans jamais trouver le bon modèle ou le style en magasin. Il ne me restait donc plus qu’à apprendre à le faire moi-même!»

Nous quittons le front de mer, puis traversons le centre d’Oslo en direction de Grünerløkka, le quartier d’Oslo équivalent à Shoreditch à Londres ou Williamsburg à New York et l’un des endroits préférés de Sylvia à Oslo. Pendant le repas de midi, nous faisons le programme de l’après-midi. Bien que la XC40 soit garée au coin de la rue, nous parvenons à vérifier si elle est verrouillée au moyen de l’application Volvo On Call installée sur le smartphone. Nous pouvons alors la verrouiller ou la déverrouiller à distance si nécessaire.
«Le meilleur design scandinave respire la simplicité et se concentre sur des détails»

Après le repas de midi, nous retournons au centre-ville pour nous rendre dans le nouveau flagship store de Norwegian Rain, une marque de vêtements de pluie de luxe qui associent fonctionnalité high-tech et design minimaliste d’inspiration japonaise. Sylvia a travaillé comme mannequin pour Norwegian Rain dans le passé et le styliste T-Michael tient à lui faire visiter le magasin – à l’origine une étable désormais convertie en une boutique regorgeant de ravissants vêtements et de mobilier des années cinquante. C’est un espace remarquable et il ne fait aucun doute qu’il aura fallu beaucoup de temps et de réflexion pour parvenir à créer son ambiance à la fois luxueuse et fonctionnelle. On constate là encore que l’association entre forme, fonction et innovation résume l’essence même du design scandinave de qualité.

Retour dans la rue, le soleil commence à se coucher. Alors que nous remontons dans la XC40, l’éclairage LED de l’habitacle nous accueille dans une ambiance agréable et fait ressortir l’agencement épuré et les matériaux soigneusement sélectionnés. Sur simple pression du bouton de démarrage, l’écran tactile centrale s’anime et affiche notre itinéraire en direction de l’aéroport. Il est temps pour Sylvia de retourner à Londres, avec une nouvelle vision d’Oslo et une admiration toute nouvelle pour la XC40.