Rencontrer les «alligators» de Marthalen

Lorsque le soleil disparaît lentement derrière les arbres qui projettent leurs ombres géantes dans la forêt de Marthalen, dans le vignoble zurichois, des êtres puissants sortent tranquillement de l’eau. Ils sont à la recherche de la prochaine proie qu’ils engloutiront en quelques bouchées. Si les «alligators» de Marthalen ne sont pas dangereux pour les humains, ils le sont pour les arbres. Dans la forêt de Niederholz, ils se sont montrés particulièrement créatifs.
Grâce à un barrage, ils ont transformé une forêt de dix hectares en zone marécageuse – une surface infime comparée au Parc national des Everglades, qui est 6000 fois plus grand. Pourtant les troncs d’arbres nus et le tapis de lentilles d’eau rappellent le paysage de la Floride. Tout comme le parc national, la zone forestière de Niederholz, à Marthalen, est protégée. Au lieu de chasser le castor, le canton, la commune et Pro Natura ont signé un contrat de réserve forestière courant sur 50 ans. Durant cette période, la sylviculture n’est plus autorisée.

Ce contrat permet de protéger le castor et de nombreuses autres animaux. Leste dryade, loriot, sonneur à ventre jaune, pic cendré et tétrix des clairières ne sont que quelques-unes des espèces qui ont migré ces dernières années vers le lac créé par les castors. Leur présence témoigne d’une qualité unique du castor dans le règne animal : il conçoit son habitat au bénéfice également de nombreuses autres espèces animales et végétales souvent menacées.

Activités autour de la destination

Plonge dans le marais avec le livre de Karen Russell «Swamplandia». Et n’oublie pas ton spray antimoustique! (1) Ici, les oranges sucrées ne poussent malheureusement pas sur les arbres, mais on trouve des glaces fruitées dans la confiserie Gut de Marthalen. (2) De Marthalen, il faut environ une demi-heure pour se rendre à pied au lac aménagé par les castors. Cette agréable promenade rappelle le Parc national des Everglades. (3) Le restaurant Schiff à Ellikon am Rhein ne sert pas de requins, mais du sandre et de la perche. (4) Les bateaux de la Züri-Rhy font la navette entre Ellikon et Rüdlingen, évoquant une promenade en hydroglisseur. (5) On passe la nuit dans un bungalow au camping de Flaach, sur les rives du Rhin (avec piscine sans crocodile) et on prend un hamburger chez Rübis & Stübis. (6) Dans le parc, des informations sur le centre nature Thurauen sont disponibles dans le centre pour visiteurs, suis le sentier qui longe le rivage (environ 1 heure) puis le sentier aventure.

Floride

Nourriture et les boissons

Si tu trouves un emplacement pour les grillades en chemin, arrête-toi un instant pour préparer le biscuit-sandwich «S’mores». Il te faudra seulement trois ingrédients: du chocolat et des marshmallows grillés placés entre deux biscuits, et le tour est joué! Les États-Unis ont même dédié une journée entière à ce petit délice sucré (le 10 août).

Musique

Lorsque la bande originale de la série américaine «Deux Flics à Miami» retentit dans les haut-parleurs, on se glisse immédiatement dans la peau du détective. Le titre «Miami» de Will Smith assure, quant à lui, une ambiance beachclub. Et avec le son des célèbres groupes natifs de Floride Lynyrd Skynyrd («Sweet Home Alabama») et Tom Petty and the Heartbreakers («Free fallin»), tous les éléments sont réunis pour avoir l’impression de passer l’été en Floride.

Film

Aller au cinéma en voiture, c’est également possible à Thoune, Dietlikon, Hinwil ou Pratteln et peut-être même que l’un des drive-in jouera «The Florida Project» ou «Magic Mike».

Littérature

On ne peut pas partir en voyage à travers la Floride sans une voiture classe. Par exemple, une Cadillac Sixty proposée par Roger Bischof à Winterthour. Comme de nombreux autres passionnés de voitures américaines en Suisse, il prête parfois ses joyaux à des étrangers – mais il faut les conduire avec autant d’amour qu’il met à les entretenir.

Remerciements & crédits

Header: gettyimages.com, 1ère image: gettyimages.com, Carte: @swisstopo (JMI190029), Illustrations: Atelier Cartographik, cartographik.com, Textes: Transhelvetica