Sécurité et performance

Les 60 ans de la ceinture de sécurité

Alors que la ceinture de sécurité moderne célèbre son 60e anniversaire, examinons comment cette innovation de Volvo Cars a rendu le monde plus sûr pour chacun d’entre nous et comment elle continue d'évoluer au moment où nous entrons dans une nouvelle ère de mobilité personnelle.

TEXTE : LEO WILKINSON

La simple action de boucler sa ceinture de sécurité est devenue un véritable automatisme au moment de monter dans une voiture, et l'on y accorde moins d'attention qu'à la musique que l'on souhaite écouter durant le trajet ou à l'adresse à rentrer dans le GPS. Mais vous ne savez sans doute pas tout sur cette fonctionnalité devenue si familière qu’elle se fond dans le décor. En réalité, 2019 marque le soixantième anniversaire de l’introduction en série de la ceinture de sécurité à trois points d'ancrage sur les véhicules de série, Volvo Cars l’inaugurant sur ses modèles 121 Amazon et PV544.

Et bien que les voitures d'aujourd'hui nous entourent de cages en acier haute résistance, d'airbags multiples, de zones de déformation conçues avec le plus grand soin et de systèmes de sécurité active sophistiqués, la ceinture de sécurité trois points d’ancrage reste notre première ligne de défense contre les forces extrêmes en cas de collision. Sa conception fondamentale n’a pas encore été dépassée, et aucun autre système de sécurité automobile n'a contribué de façon aussi nette à sauver des vies ou réduire le nombre de blessures au cours des six dernières décennies. Selon la Direction fédérale de la sécurité routière des États-Unis (NHTSA) : « Boucler sa ceinture est le geste le plus efficace pour se protéger en cas d'accident ».

Inspirée par l’aviation 
L’homme à qui l’on doit la ceinture de sécurité à trois points d'ancrage n’est autre que Nils Bohlin, un ingénieur Volvo. Bohlin connaissait bien l'impact que les forces en mouvement pouvaient avoir sur le corps humain, son précédent travail d'ingénieur aéronautique l'ayant amené à s'impliquer dans le développement de sièges éjectables. Lorsqu'il est entré chez Volvo Cars en 1958, il fut chargé d'améliorer la sécurité sur la route plutôt que dans les airs ; sa première mission consistait à perfectionner la conception de la ceinture de sécurité.

Diverses ceintures de sécurité à deux et trois points d'ancrage avaient été mises au point par d'autres fabricants à cette époque, et Volvo Cars équipait déjà certains de ses modèles de ceintures à deux points d'ancrage, mais Bohlin vit que le système pouvait être amélioré. Il se concentra sur la conception d'une ceinture offrant une meilleure retenue, tout en restant en contact avec les parties les plus robustes du corps : la poitrine et le pelvis. « Je me suis rendu compte que le haut du torse et le bas du corps devaient être maintenus fermement en place par une sangle barrant la poitrine, l’autre les hanches », expliquait alors Bohlin.

Le port de la ceinture de sécurité n'étant pas obligatoire à l'époque, il s'est également efforcé de la rendre aussi facile que possible à positionner et à régler, afin que l’utilisateur soit plus enclin à s'en servir. « Il fallait trouver une solution qui soit simple », ajouta-t-il. « Aussi efficace soit-il, un dispositif de rétention n’est pertinent que s’il est utilisé ».

Un cadeau au monde
Le concept final de Bohlin fut un tel succès qu'il n’a, sur le fond, que peu évolué depuis. Selon Lotta Jakobsson, Responsable technique senior en charge de la Prévention des blessures au Centre de sécurité de Volvo Cars : « Personne n’est parvenu à remplacer la ceinture de sécurité. Elle reste le système de sécurité le plus important d’une voiture. Et ce qu’elle a d’unique par rapport aux autres dispositifs, c'est qu'elle protège quel que soit le type d'accident. Elle est la clé de voûte de la sécurité. »

Fort de sa contribution à l'amélioration de la sécurité routière mondiale, Nils Bohlin a été distingué par l’organisation Safety and Health Hall of Fame International en 1989, puis au National Inventors Hall of Fame en 2002. Si l'innovation de Bohlin fut à ce point déterminante, c’est en raison non seulement de son efficacité intrinsèque, mais aussi de la décision de Volvo Cars de laisser le brevet ouvert, de manière à ce que chaque constructeur automobile puisse bénéficier de cette technologie.

« Bohlin a perfectionné la géométrie de la ceinture de sécurité à trois points d'ancrage et la conception de la boucle coulissante », explique Lotta. « C’est notre cadeau. Et c’est ce qui a contribué à rendre le monde un peu plus sûr pour chacun de nous, en phase avec l'approche de Volvo Cars centrée sur l’humain ».

Les estimations varient, mais les chiffres indiquent que depuis 1959, la ceinture de sécurité à trois points d'ancrage a permis de sauver plus d’un million de vies et d'atténuer la gravité des blessures consécutives à des collisions d’un million de personnes supplémentaires. Michiel van Ratingen, Secrétaire général d’Euro NCAP, l’organisme spécialisé dans les essais d’évaluation de la sécurité des véhicules, estime que : « La ceinture de sécurité à trois points d'ancrage reste le système de sécurité numéro un dans le monde. Où que ce soit, la ceinture de sécurité de série et les lois encadrant son utilisation ont coïncidé avec des baisses significatives et marquées des taux de décès et de blessure des conducteurs et des passagers. De plus, l'invention de la ceinture de sécurité à trois points d'ancrage a ouvert la voie à de nombreuses autres innovations en matière de sécurité, des airbags aux systèmes de retenue pour enfants, dont les automobilistes profitent chaque jour ».

La ceinture de sécurité à trois points d'ancrage reste le système de sécurité numéro un dans le monde.

MICHIEL VAN RATINGEN, SECRETAIRE GÉNÉRAL, EURO NCAP

Une sécurité en constante évolution
Bien que la sangle et la boucle que l’on insère à chaque trajet n'aient que peu changé au fil des ans, la technologie de la ceinture de sécurité en tant que telle a connu une évolution progressive. Volvo Cars reste à l'avant-garde de ces avancées, qui sont le fruit des progrès technologiques et de l'expérience acquise grâce à l'accent mis par l'entreprise sur les collisions réelles.

La première grande percée a eu lieu en 1969, avec l'introduction d'enrouleurs à inertie contribuant à réduire le relâchement de la ceinture tout en améliorant le confort. Les rappels de bouclage de la ceinture avant sont apparus en 1971, et les ceintures de sécurité à trois points d'ancrage arrière ont été introduites l’année suivante.

Les prétensionneurs, qui se déclenchent en cas d'accident inévitable et resserrent la ceinture même si l'occupant du siège porte des vêtements amples, furent un autre domaine d'amélioration clé. Ayant lancé le sien en 1987, Volvo Cars n'a cessé de perfectionner la technologie jusqu’à la généraliser à toutes les rangées de sièges des Volvo depuis lors. Les limiteurs de force réduisant les risques de blessures pour le haut du corps ont fait leur apparition en 1996. Une série d'avancées ont vu le jour dans les années 2000, notamment les rappels de bouclage de ceinture pour tous les sièges et les prétensionneurs s'activant en cas de tonneau pour maintenir les occupants en place.

Aujourd'hui, la plupart des nouvelles Volvo sont équipées de ceintures de sécurité avant rétractables électriquement. Celles-ci se resserrent si la voiture détecte qu’un accident est probable, assurant ainsi que les occupants sont maintenus dans la meilleure position possible. Comme cette fonction est réversible, elle peut s’activer plus tôt et plus souvent qu’un prétensionneur classique. Si l’accident ne se produit pas, la tension de la ceinture se relâche - en cas d’accident, les deux technologies fonctionnent de concert pour offrir la meilleure protection possible. Outre anticiper les collisions avant et arrière, les ceintures rétractables électriquement s'activent si le système détecte une sortie de route. Combiné à une structure de siège unique, ce dispositif est une première mondiale qui contribue à réduire les blessures dans ce type d'accident, qui est l'un des plus courants.

Une nouvelle perspective pour la mobilité

Tandis que nous avançons vers un avenir plein de promesses dans lequel les voitures autonomes rendront les routes encore plus sûres, qu’adviendra-t-il de la ceinture de sécurité ? Le concept Volvo 360c, dévoilé en 2018, amène un premier élément de réponses, parmi plusieurs pistes. Conçu comme une alternative à l'avion en première classe, le 360c est un concept 100 % autonome offrant la possibilité de se détendre, de travailler ou même de dormir à bord. Les ingénieurs en sécurité de Volvo Cars ont étudié en quoi le positionnement des passagers pouvait influer sur la sécurité et ont développé le prototype d'une couverture de sécurité spéciale remplissant la même fonction qu'une ceinture de sécurité afin de pouvoir dormir dans la voiture.

« Elle contrôle votre position et s'adapte en conséquence, afin de rester en contact avec les parties les plus robustes du corps », explique Lotta Jakobsson. « Elle reprend les principes de Nils Bohlin en les adaptant au passager allongé ».

Pour l'heure, le 360c n’est encore qu’un "sujet de conversation", imaginé pour susciter le débat sur la façon dont les voitures pourraient évoluer dans les années à venir. Il n’apporte pas toutes les réponses, mais ce qui est sûr, c’est que la sécurité sera au cœur de tout ce que fera Volvo Cars, quoi que nous réserve l'avenir. Même à l'aube de sa septième décennie, la ceinture de sécurité - sous une forme ou une autre - reste l'une des fonctionnalités les plus importantes d’une voiture.

La sécurité dans les gènes : quatre choses que vous ignoriez sur la ceinture de sécurité

• Les organismes spécialisés dans la sécurité du monde entier estiment que le port de la ceinture à l’avant d'une voiture réduit les risques de blessure mortelle d'environ 50 %.

• L'Office allemand des brevets classe la ceinture de sécurité à trois points d'ancrage parmi les huit brevets les plus importants pour l'humanité entre 1885 et 1985.

• La ceinture de sécurité sauve la vie d'environ 15 000 personnes aux États-Unis chaque année, selon les chiffres publiés par la Direction fédérale de la sécurité routière des États-Unis (NHTSA).

• Volvo Cars a introduit son logo de ceinture de sécurité distinctif « depuis 1959 » sur le XC90 en 2014. Il est maintenant visible sur tous les modèles de la gamme 90.