Technologie

Cap sur les sensations


Où que vous alliez, quelles que soient les conditions de route et votre humeur, le Volvo V60 inspire confiance et enchante les sens, explique l’expert en châssis Kenneth Ekström.

PAR LEO WILKINSON

"Pour la conduite du nouveau Volvo V60, notre ambition était d’inspirer confiance, de faire apprécier chaque instant au volant", confie Kenneth Ekström, Responsable innovation en charge de la dynamique du véhicule de Volvo Cars.

"Ce véhicule a été conçu pour les personnes très actives à l'agenda chargé", explique Kenneth qui, avec son équipe, est responsable du développement et du réglage de précision du châssis du nouveau Volvo V60. "Il cible les personnes qui aiment sortir, pratiquer des activités, découvrir de nouveaux horizons et vivre leurs passions. Car, pour tout concilier, elles ont besoin d’une voiture qui s’adapte à toutes les circonstances".

En d'autres termes, le V60 devait concilier plaisir de conduite et confort, quelles que soient la longueur du trajet et les conditions, précise Kenneth. "Le V60 a été conçu pour être le compagnon de route idéal, pour profiter de chaque instant", ajoute-t-il.

"L’analyse des données permet de prévoir le comportement d’une voiture", explique Kenneth. "Mais au final, ce sont les sensations qui l’emportent. C'est pourquoi nous avons mis un point d’honneur à faire en sorte que vous vous sentiez en phase avec votre voiture. Pour que le conducteur se sente en éveil, qu’il soit inspiré au volant du V60. Nous voulions que le véhicule prenne vie, et que cela se ressente."

"Définir le profil de conduite d’une voiture nécessite de passer en revue un nombre incalculable de détails, révèle Kenneth, mais nous savons pour quoi nous le faisons. Cela se ressent au volant de ce véhicule. Notre fil rouge a été de développer une voiture vous permettant d'apprécier chaque trajet".

Pendant 60 ans, Volvo a construit des breaks conçus pour repousser les limites, découvrir de nouveaux horizons et faire de nouvelles expériences. Le V60 est le dernier-né de cette grande famille, explique Kenneth, qui allie toutes les qualités associées à la marque Volvo à un profil aussi contemporain que dynamique. "Chaque départ est une promesse d’inspiration", explique-t-il. "Et comme toute Volvo, il dégage un sentiment de puissance sur la route. Vous vous sentez maître à bord et en phase avec lui. Et ce sentiment inspire confiance".

Sa structure a été déterminante pour offrir le dynamisme et le plaisir de conduire que l'on attend d’une Volvo, précise Kenneth. Le V60 est basé sur la même plate-forme que les grands modèles de la gamme 90 de Volvo (S90, V90 et XC90), explique-t-il, et se dote de technologies de pointe. Ainsi, l’essieu avant est constitué d’une suspension à double triangulation sophistiquée, tandis qu’une innovante suspension intégrale à bras équipe l’essieu arrière. Le confort sur route a bénéficié des mêmes égards que le plaisir de conduire, ajoute-t-il : "Les sensations sont au rendez-vous, mais sans compromis sur le confort pour que vous puissiez parcourir de longues distances et arriver frais et dispos à destination".


"Chaque départ est une promesse d’inspiration. Et comme toute Volvo, il dégage un sentiment de puissance sur la route. Vous vous sentez maître à bord et en phase avec lui."

Affiner le comportement d’une voiture nécessite de très nombreux essais. Des dizaines de milliers de kilomètres, des milliers d’heures de travail, une grande variété de surfaces et d'innombrables ajustements ont été nécessaires pour trouver le bon équilibre. "Nous testons nos voitures à grande vitesse et au pas sur tous types de routes", révèle Kenneth. "Et nous les soumettons à des conditions extrêmes, de la canicule du désert aux bourrasques glaciales de l’Arctique."

La simulation avancée par ordinateur est aussi utilisée dans le cadre des essais, et Kenneth reconnaît l’importance de cette technologie novatrice : "Elle nous permet de réaliser une grande partie du développement avant même de serrer le premier boulon", dit-il.

Avec cette technologie, des métiers comme le sien sont-ils menacés ? "Nous n’en sommes pas encore là", sourit-il. "On ne remplacera jamais les vraies personnes sur de vraies routes. Le plaisir que l'on éprouve quand on apprécie la conduite. Seul un être humain peut le ressentir."