Vue aérienne de la Volvo S60 sur une route côtière

Performance

L'art de la conduite

Équilibre. Stabilité. Maîtrise. Tels sont les traits caractéristiques de la nouvelle Volvo S60, une voiture qui met en lumière la philosophie exclusive de Volvo en matière de conduite. Pour en savoir plus, nous nous sommes rendus sur un circuit d’essais secret en Suède.

PAR IAN DICKSON

La direction, le comportement et le confort de conduite se conjuguent pour créer une sensation de symbiose

"Atteindre la perfection de la conduite passe par trois éléments", explique Kenneth Ekstrom, Responsable innovation en charge de la dynamique de la S60, "la direction, la maniabilité et le confort de la conduite." L’association des trois donne à la S60 cette sensation de "symbiose", pour reprendre l’expression de Kenneth.

"Nous nous sommes toujours attachés à donner à nos voitures une identité forte", rappelle Kenneth lors de notre visite au circuit d’essais de Volvo Cars, où il conduit un prototype top secret de la S60. "Une voiture doit être vive, en connexion avec vos sens. Elle doit être précise et incisive. Ces attributs sont très importants."

"On doit ressentir cette connexion à travers le volant, le siège et le pédalier. On doit pouvoir percevoir les aspérités de la chaussée pour maintenir le contact avec la réalité, sans pour autant tomber dans l’excès, car ce serait fatigant. Dans les virages, on doit sentir que la voiture tourne avec vous comme instinctivement, en parfaite synchronisation."

Tout en discutant, Kenneth conduit la S60 sur l’une des multiples pistes du centre d’essais, dont les tracés reproduisent les conditions de conduite réelles. Quelle que soit sa vitesse, la voiture reste invariablement prévisible. Ce prototype S60 constitue son bureau sur quatre roues, un lieu où il se sent parfaitement à l’aise et maître de la situation.

Sa passion pour l’automobile et la conduite remonte bien au-delà de son arrivée chez Volvo Cars. Lorsqu’il ne développe pas les caractéristiques de conduite de la nouvelle S60, Kenneth est un brillant pilote de course amateur, qui participe à des compétitions automobiles partout en Suède. Dans le cadre de sa mission chez Volvo, il pilote une équipe d’autres amateurs de la conduite, qui partagent tous le même souci du détail. Ils savent comment la voiture doit se comporter et, mieux encore, comment parvenir au résultat escompté.

"En tant qu’ingénieurs de développement, nous intervenons à plusieurs niveaux et j'adore ça", s’enthousiasme Kenneth. "De la suspension aux sensations au volant, notre mission consiste à paramétrer l’attitude de la voiture. Pour la S60, nous avons créé une voiture dont vous apprécierez les qualités dynamiques, mais aussi la facilité de prise en main."

Dans leur quête de perfection, Kenneth et son équipe sont amenés à sillonner le monde. Ils commencent au simulateur du laboratoire de R&D de Volvo, sur un système identique à celui avec lequel Ferrari affine les paramètres dynamiques de ses voitures. Ils enchaînent ensuite avec des essais en conditions réelles sur les routes suédoises et au-delà, sur une variété de surfaces et dans diverses conditions. Ce programme d’essais intensifs leur permet de prévoir les réactions de la voiture dans toutes les situations. C’est là la clé pour parvenir à cette "symbiose" entre le conducteur et son environnement. Car en fin de compte, malgré la physique, la technique et les essais qui entrent en ligne de compte pour aboutir à des réglages parfaits, la conduite est d’abord une question de sensations.

"On doit se sentir en harmonie avec la voiture", explique Kenneth. "La conduite doit être intuitive, engageante et prévisible. Lorsqu’on obtient une voiture intuitive, stable et équilibrée dans toutes les situations, elle devient naturellement plus plaisante à conduire."

Kenneth à côté de la S60

Tout cela se résume à l’harmonie entre direction, agrément de conduite et maniabilité, et à l'expérience de conduite unique que Volvo entend offrir : ni trop ferme, ni trop souple et ni trop capricieuse, ni trop neutre. Une voiture au comportement naturel, toujours prévisible et exaltante, jamais fatigante. "Le travail des ingénieurs consiste à trouver le meilleur compromis, ce que nous essayons de faire ici", ajoute Kenneth.

"On se rend vite compte du type de voiture qu’on a entre les mains, et il est important que la voiture soit prévisible", poursuit Eric Olsson, ingénieur châssis et collègue de Kenneth. Eric a passé des mois à conduire le prototype, affinant les réglages, calculant et recalculant les paramètres. "Ces activités nous permettent d’anticiper les réactions de la voiture dans diverses situations. Au volant, on sent qu’on peut maîtriser toutes les situations, même sans les avoir vécues", ajoute Eric.

"Ce sentiment de rester maître de son véhicule, avec une pointe de dynamisme en prime, donne tout son piment à la conduite de la S60", ajoute Eric. "Par rapport aux autres voitures de sa catégorie, les sensations de conduite uniques qu’elle procure font toute la différence."

Kenneth conclut avec un sourire assuré : "Je pense que c’est l'une des Volvo les plus agréables à conduire jamais créées."