Communiqués de presse
  • Volvo Cars Torslanda : 50 ans d’activités axées sur l’humain

    23/04/2014
    The Volvo Cars plant in Torslanda celebrates its 50th anniversary in 2014
    The Volvo Cars plant in Torslanda celebrates its 50th anniversary in 2014
    Volvo Cars Torslanda : 50 ans d’activités axées sur l’humain

    Volvo Cars Torslanda : 50 ans d’activités axées sur l’humain

     

    • Les célébrations du 50e anniversaire de Volvo Car Torslanda font la part belle au personnel, qui œuvre en coulisse au développement permanent.

    • Usine automobile parmi les plus flexibles du monde, Volvo Car Torslanda constitue une véritable référence pour les autres constructeurs.

     

    Après son inauguration voici 50 ans, la nouvelle usine acquit rapidement une place particulière dans la région, à la fois en raison de ses dimensions et du fait que les véhicules qu’elle fabriquait symbolisaient le progrès et le développement. A l’époque, la nouvelle usine de Torslanda a coûté 240 millions de couronnes suédoises (26,4 millions d’euros environ). Elle était devenue nécessaire car la demande de véhicules Volvo s’était accrue et la capacité de production n’était plus en mesure de soutenir le rythme dans les locaux existants. L’usine de Torslanda était alors l’une des plus modernes du monde.

     

    50 ans après l’ouverture de Torslanda, Volvo Cars inaugure aujourd’hui le nouvel atelier de carrosserie TA3. Ces nouvelles installations s’inscrivent dans le cadre de la priorité donnée par Volvo Cars à l’architecture produit évolutive SPA représentant un investissement total de 70 milliards de couronnes suédoises (7,7 milliards d’euros environ). Avec l’architecture SPA, Volvo Cars acquiert des capacités de production et des produits qui placent l’entreprise en excellente position pour l’avenir.

     

    Pour la région de Göteborg, l’usine de Torslanda est pour ainsi dire un lieu de travail unique en son genre. Le nombre total d’employés, au fil des ans, est difficile à calculer, mais sans doute de l’ordre de plusieurs centaines de milliers de personnes. A l’époque où l’usine avait le plus grand besoin de personnel, plus de 11 000 personnes travaillaient quotidiennement à Torslanda. 5 000 véhicules furent produits en 1945. En 1974, dix ans après la mise en service de Volvo Car Torslanda, le chiffre était passé à 270 000.

     

    Pour bon nombre de femmes et d’hommes des années soixante et soixante-dix, l’usine offrait la possibilité d’accéder au marché du travail et de gravir les échelons. Aujourd’hui, la main-d’œuvre féminine représente un peu plus de 20% des effectifs.

     

    Dès le début, l’usine de Torslanda a constitué la référence en termes de technologies de production, d’amélioration de la qualité et d’environnement de travail. Le dévouement du personnel et sa participation à l’essor de l’usine constituait à l’époque un facteur de succès crucial, et c’est toujours le cas aujourd’hui.

     

    L’étroite collaboration avec les syndicats s’est avérée inestimable pour la création d’un lieu de travail sûr, sécurisé et stimulant. Les représentants des syndicats ont également assumé un rôle social important en accueillant de nouveaux immigrants au sein de l’entreprise. De grands groupes en provenance de Finlande et de ce qui est devenu par la suite la Yougoslavie, par exemple, pouvaient s’entretenir avec leurs représentants syndicaux locaux dans leur langue maternelle.

     

    La chaîne de production, dans les trois ateliers, était de haut niveau selon les normes de l’époque, même si de nombreuses opérations cruciales étaient réalisées manuellement. 90 pièces en tôle environ se présentaient aux fins d’assemblage de carrosserie et étaient alors réunies au moyen d’environ 10 000 soudures pour créer une caisse sûre. Chaque employé(e) était plus ou moins un spécialiste dans son domaine et accomplissait pratiquement la même tâche tous les jours. La production automatisée et les robots industriels allaient encore attendre une bonne dizaine d’années.

     

    Quelque 780 véhicules sortent aujourd’hui quotidiennement de chaîne à l’usine Volvo Car Torslanda, fabriqués par une main-d’œuvre d’à peu près la même taille qu’à l’époque de l’inauguration de l’usine d’origine. Les véhicules sont produits à l’aide d’un système de production qui exige beaucoup des compétences et qualifications professionnelles de chaque membre du personnel. Volvo Car Torslanda se distingue des autres usines de production à travers le monde par la fabrication de pas moins de sept modèles différents sur une seule et même chaîne de montage, flexibilité mettant en jeu un processus très complexe.

     

    La démarche connue sous le nom de système Andon est adoptée pour assurer la qualité à chaque étape de la fabrication. Le but du système, c’est de simplifier le processus de fabrication et d’en faciliter la vue d’ensemble pour les personnes qui travaillent sur la chaîne de montage. L’une des particularités du système Andon, c’est que chaque employé peut donner l’alerte en tirant sur un cordon jaune en cas de problème. Un tableau de bord d’équipe indique au quotidien les objectifs et le niveau de qualité à atteindre, de façon à identifier les domaines susceptibles d’amélioration.

     

    Jimmy Sjöö, qui fait partie du personnel de l’usine de Torslanda depuis 1964, sait par expérience à quel point les voitures aussi bien que leurs méthodes de production ont changé en cinquante ans.

     

    « Depuis 50 ans que je travaille à l’usine de Torslanda, nous avons assisté à des évolutions étonnantes dans absolument tous les domaines. Nous sommes passés du travail artisanal individuel du temps de l’Amazon aux processus de production avancés actuels mis en place au fur à mesure du développement de nouveaux modèles. Je suis vraiment fier et heureux d’avoir travaillé avec des collègues aussi compétents et dévoués pendant toutes ces années chez Volvo Cars ».

     

    Pratiquement chaque exemplaire produit l’est en réponse à une commande passée par un client spécifique, quelque part dans le monde. Cet aspect se reflète dans les tâches qu’accomplissent les employés, qui sont aujourd’hui plus variées et requièrent par conséquent une expertise accrue et une perspective globale de la part de l’ensemble des acteurs concernés.

     

    Il est important, afin de garantir les compétences nécessaires pour l’avenir, de ne pas perdre de vue les besoins et les demandes qu’imposent les techniques de production modernes dans différentes disciplines. C’est le cas aujourd’hui, en étroite collaboration avec le Collège Technique de Göteborg (GTC), qui dispense la majorité des formations dans les locaux de Volvo Car Torslanda.

     

    Avec l’inauguration du nouvel atelier de carrosserie, événement concomitant à la célébration du 50e anniversaire de Volvo Car Torslanda, Volvo Cars franchit l’étape conduisant à la prochaine génération de modèles et de techniques de fabrication automobile. La nouvelle architecture produit commune SPA offre encore plus de possibilités de variantes à partir d’une palette normalisée de composants conçue pour plusieurs modèles différents. Modèle lanceur de la plateforme SPA, le nouvel XC90 sera dévoilé dans le courant de l’année.

     

    Le système de production de Torslanda est à la fois flexible et performant. Là encore, les employés jouent un rôle essentiel dans le développement des techniques de fabrication automobile de prochaine génération. Malgré l’immense complexité technique, le processus de fabrication dans son ensemble est résolument axé sur l’être humain. Les nouveaux processus exigent de nouveaux savoir-faire et une très forte implication de l’ensemble des acteurs concernés. Faute de la diversité et des compétences collectives du personnel, cette évolution se retrouverait paralysée.

     

    Même si la finalité reste la même - une Volvo prête pour la route -, bien des choses ont changé depuis 1964. Les constructeurs automobiles d’aujourd’hui et de demain ont de bien plus lourdes responsabilités et disposent des compétences nettement plus étendues que celles de leurs collègues il y a cinquante ans. Au moment où Volvo Car Torslanda, avec l’inauguration de l’atelier de carrosserie TA3, pose un jalon important pour l’avenir, c’est en tant qu’usine parmi les plus modernes du monde qu’il le fait.

    Les célébrations du 50e anniversaire de Volvo Car Torslanda font la part belle au personnel, qui œuvre en coulisse au développement permanent. Usine automobile parmi les plus flexibles du monde, Volvo Car Torslanda constitue une véritable référence pour les autres constructeurs.
    Retour