Communiqués de presse
  • Avec seulement 99 g/km, la nouvelle Volvo C30 atteint un niveau d'émissions de CO2 historiquement bas !

    15/09/2009

    Pour la première fois de son histoire, Volvo Cars vient de présenter un produit de série ne dépassant pas la limite fatidique de 100 grammes de dioxyde de carbone émis par kilomètre parcouru. Ce modèle de série, la nouvelle Volvo C30 DRIVe présentée ce mardi au Salon de l’Automobile de Francfort, est équipé d’un système Start/Stop et se contente d’à peine 3,8 litres de diesel aux 100 km, cette frugalité ne lui faisant émettre que 99 grammes de CO2 par kilomètre.

    En Belgique, la C30 1.6 D DRIVe peut bénéficier d'une prime fiscale de 15 % pour les personnes privées.

    « En matière de faibles émissions de CO2, cet excellent résultat nous place dans l’élite absolue, » se réjouit Peter Ewerstrand, qui s’occupe de toutes les questions relatives aux émissions de gaz carbonique chez Volvo Cars.

    Depuis le printemps dernier, l’apparition d’un système Start/Stop coupant le moteur lorsque la voiture est au point mort, par exemple à un feu ou dans un bouchon, avait permis à la Volvo C30 1.6D DRIVe, également maximisée au niveau de la gestion moteur et de la combustion, de descendre à 104 g/km de CO2.

    A peine quelques mois plus tard cependant, de nouveaux progrès allaient être enregistrés. « Pour la première fois dans l’histoire de Volvo, nous disposons d’une voiture n’émettant que 99 grammes de CO2 par kilomètre, » dévoile Peter Ewerstrand. « Inutile de dire que nous n’avons absolument rien laissé au hasard tellement nous étions déterminés à atteindre cet objectif. Il est très gratifiant d’avoir réussi. »

    La Volvo C30 DRIVe avec dispositif Start/Stop peut donc couvrir 1 380 km avec un plein de 52 litres de gazole. Cette nouvelle version apparaîtra sur le marché vers la fin de l’année.

    Cette consommation très basse n’est certainement pas la seule nouveauté apparue sur la Volvo C30 à l’occasion du Salon de Francfort. En effet, les modifications esthétiques apportées à la Volvo C30 sont plus profondes que d’habitude chez Volvo. Cette fois, toute la partie frontale a été redessinée, y compris les ailes, ce qui confère à la nouvelle C30 une apparence radicalement nouvelle et lui taille une personnalité bien à elle, nettement plus distincte qu’auparavant des Volvo S40 et V50.

    Au milieu de la face avant trône le symbole du fer, agrandi comme dans l’ensemble de la gamme Volvo. La prise d’air aussi a grandi et ressemble désormais à celle de la XC60. Quant à la grille de calandre, elle arbore un nouveau motif propre à la C30.

    « Le fait que la C30 ait visuellement pris du galon et gagné en confiance en soi est tout à fait conforme à la stratégie esthétique actuelle de Volvo Cars. En même temps, la C30 affiche une expression qui lui est personnelle. La nouvelle calandre en nid d’abeille, par exemple, fait en sorte qu’un simple coup d’œil dans le rétroviseur vous permettra de savoir que la voiture qui vient occuper votre champ de vision est la nouvelle Volvo C30, » conclut Fedde Talsma, Chef du design extérieur chez Volvo Cars.

    Pour la première fois de son histoire, Volvo Cars vient de présenter un produit de série ne dépassant pas la limite fatidique de 100 grammes de dioxyde de carbone émis par kilomètre parcouru. Ce modèle de série, la nouvelle Volvo C30 DRIVe présentée ce mardi au Salon de l’Automobile de Francfort, est équipé d’un système Start/Stop et se contente d’à peine 3,8 litres de diesel aux 100 km, cette frugalité ne lui faisant émettre que 99 grammes de CO2 par kilomètre.
    Retour