Collaboration

Ozark Henry

Des rêves qui font rêver.

Dans son nouveau single, « A dream that never stops », Ozark Henry raconte que nous pouvons réaliser nos rêves si nous ne cessons jamais d’y croire et si nous nous battons pour qu’ils se réalisent. Nous avons rencontré Piet Goddaer pour un entretien autour des rêves, de l’espoir et de l’importance de la lumière là où il se sent le mieux : une ancienne grange transformée en studio d’enregistrement à Wulpen, un village des Polders.

Volvo - Ozark Henry
Volvo - Ozark Henry
Volvo - Ozark Henry
Volvo - Ozark Henry

1/4

« A dream that never stops » est une chanson joyeuse avec des paroles emplies d’espoir.

Etant enfant, j’ai vite compris que, dans notre société, nous ne sommes pas tous égaux ou, du moins, pas tous traités de la même façon. J’ai grandi avec une forte volonté d’émancipation qui découle de ma conviction que nous devons lutter ensemble contre les inégalités, dans un respect mutuel.


Je veux que cela transparaisse à travers mon œuvre. Lorsque les gens me parlent des histoires que je raconte dans mes chansons, il s’avère qu’ils s’y reconnaissent et qu’ils en retirent l’espoir qu’ensemble nous puissions réaliser de belles choses et que chacun puisse y contribuer. « A dream that never stops » s’inscrit également dans cette veine et incite les gens à repousser leurs limites afin de rendre ce monde meilleur pour tous.

 

Volvo - Ozark Henry
Volvo - Ozark Henry

Chacun d’entre nous doit faire ce qu’il fait le mieux, mais, surtout, ce qui lui procure du bien-être.
Pour moi, c’est la musique.

Piet Goddaer

Ozark Henry

HOLD ON TO YOUR IDENTITY

L’espoir est un concept très vaste qui est souvent combiné à l’admiration. Qu’est-ce qui vous rend admiratif ?

Je suis particulièrement honoré qu’en tant qu’Ambassadeur de bonne volonté des Nations Unies je puisse faire partie d’un groupe de personnes et de nations admirables qui joignent leurs forces pour donner de l’espoir aux personnes qui ont besoin d’aide. J’ai beaucoup d’admiration pour tous ceux qui, jour après jour, se dévouent dans le cadre de telles initiatives.

Je suis également passionné par le progrès technologique, que ce soit dans le monde de la musique ou dans la vie de tous les jours. Je suis, par exemple, fasciné par l’expérience sonore et l’évolution du son 3D. Je suis réellement impressionné par tout ce que l’homme est capable de faire. Que des marques telles que Volvo s’engagent à leur manière fortement dans la sécurité routière et la protection des personnes qui nous sont chères, cela me rassure et me donne de l’espoir. Chacun d’entre nous doit faire ce qu’il fait le mieux, mais, surtout, ce qui lui procure du bien-être. Pour moi, c’est la musique. C’est par ce biais-là que j’essaye également d’inspirer les autres et j’en retire beaucoup de soutien de la part de mes fans et me sens donc valorisé.

LET THERE BE LIGHT

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre studio ? Est-ce que la lumière a un pouvoir inspirant sur vous ?

Transformer cette grange en un studio d’enregistrement me tenait vraiment à cœur. La lumière et le calme qui y règnent sont uniques. Ici, je peux totalement me laisser emporter par ma créativité mais également retrouver mon calme. Si j’ai besoin d’encore plus d’air et de lumière, la plage Saint-André de Coxyde n’est qu’à quelques minutes. La brise de la mer, le fracas des vagues contre le sable et l’effervescence de l’écume font partie de mes sons favoris.

La lumière et la musique sont d’ailleurs toutes deux des formes de fréquences. Les gens sont souvent plus sensibles à une fréquence qu’à l’autre. Pour ma part, je suis particulièrement sensible aux deux. Cette combinaison entre lumière et son m’accompagne également dans ma voiture. Je suis souvent sur la route et, lorsque je me déplace, j’aime être entouré de lumière. Grâce au toit panoramique, je peux profiter pleinement de la lumière naturelle qui pénètre dans ma V90. De plus, l’installation sonore est d’une grande qualité et vient parfaire le confort!