#SurLaVoieDeDemain

Libertés, innovations et progrès

Retour sur le débat digital de Volvo : Les innovations peuvent-elles empiéter sur les libertés personnelles, au nom du progrès ?

Un débat pour ouvrir le dialogue sur le progrès et les innovations, parfois sources de controverses

 

Dans le cadre du lancement de nouvelles technologies embarquées, visant à maximiser la sécurité à bord de ses véhicules, Volvo Car France a lancé son premier débat digital public, mobilisant des experts de renom issus de différents domaines de compétence.

Fleur Pellerin, Patrick Poivre d’Arvor, Laurent Alexandre et Yves Pasquier-Desvignes, ont échangé ouvertement et en live sur ce sujet intéressant et complexe. Diffusé en live sur le compte Twitter de BFM Business, ce débat a consisté en une réflexion et un partage d’opinions sur le sens donné au progrès, et sur la confrontation du rôle des innovations et de leur impact sur les libertés individuelles.

L’innovation fondatrice de notre société, sa régulation et ses limites : 3 thématiques phares

SUV 7 places Volvo XC90 partenaire officiel Salon Nautique Paris
L’innovation est-elle toute puissante ?

Ancrée dans la croissance économique, l’innovation permet à la société d’évoluer en construisant des tendances et impliquant de nouveaux comportements de consommation. À la différence du progrès, l’innovation se doit d’être aujourd’hui abordée dans une période où les dichotomies et ambiguïtés se multiplient et où sa régulation reste potentiellement problématique.

SUV premium Volvo XC60 partenaire officiel Salon Nautique Paris
Réguler l’innovation : est-ce possible ?

En s’interrogeant sur sa régulation, il est important de distinguer 2 points : la manière et l’objectif. À date, nous souhaitons innover encore et encore pour répondre à une demande toujours plus forte, mais nous sommes également confrontés à des innovations qui vont souvent trop loin. Entre ces deux extrêmes, il convient de trouver un juste équilibre et donc de réfléchir aux limites de ces innovations.

SUV Compact Volvo XC40 partenaire officiel Salon Nautique Paris
Les limites de l’innovation

La limite n’est pas forcément synonyme d’arrêt. Les innovations doivent rester contrôlables par les êtres humains pour éviter toute forme de débordement. Dans certains domaines comme la médecine, l’innovation peut dépasser certaines limites humaines, philosophiques et éthiques, mais l’innovation ne peut être bloquée car elle permet de faire avancer l’économie et donc la société.

Quatre personnalités aux visions transversales ont été conviées à livrer leur point de vue sur la question, le tout animé par le journaliste de BFM Business Nicolas Doze

Fleur Pellerin, CEO & Founder Korelya Capital

C’est à la fois fascinant et inquiétant : l’innovation va trop vite pour que le progrès puisse être appréhendé !

Consciente que l’innovation brouille parfois les pistes en raison de la vitesse de sa progression, Fleur Pellerin prend l’exemple de la reconnaissance faciale notamment pour sa praticité, comme un outil du quotidien. Elle aborde cependant les risques et les limites de cette innovation qui, bien que synonyme de progrès, peut entraîner des dérives atroces.

Fleur Pellerin ajoute également que les consommateurs seront beaucoup plus enclins à une innovation proposée par une marque qui a su capitaliser sur la confiance, l’éthique et sa raison d’être, même si elle partage sa crainte que certains acteurs économiques ne s’emparent de la technologie pour contrôler les humains.

Voir sa biographie

Patrick Poivre d’Arvor, Journaliste, écrivain

Quand je présentais le journal télévisé dans les années 70, j’annonçais des chiffres invraisemblables sur le nombre de morts au volant : 17 000 morts ! Ce n’était pas supportable mais c’était pourtant supporté par la population. Aujourd’hui, le parc automobile est multiplié par 2 ou par 3 et le chiffre de morts est 4 à 5 fois inférieur !

Selon Patrick Poivre d’Arvor, le progrès et l’innovation sont deux choses différentes et l'humain doit rester central. Le progrès ne signifie pas toujours une amélioration. L’homme est conscient que certaines innovations, comme la ceinture de sécurité à trois points, sont positives et améliorent la société. Pour d’autres, au contraire, l’humain doit être plus méfiant. Le maître mot, pour adopter une innovation, est la confiance. Il est également primordial de mettre des limites lorsque les innovations vont trop loin, comme dans la médecine lorsqu’il s’agit de cloner des êtres humains, par exemple.

Voir sa biographie

Laurent Alexandre, NBIC e-santé bioéthique

La technologie va vite mais peut-être mal utilisée. Il est difficile de la réguler aujourd’hui car les autorités ont beaucoup de mal à suivre le rythme !

Laurent Alexandre revient sur le fait qu’il est nécessaire de faire un travail de réflexion individuelle sur cette technologie qui galope, et de prendre le temps de trouver un équilibre entre les uns et les autres. Le progrès est globalement synonyme de l’amélioration de la condition humaine. Certaines innovations, comme la caméra embarquée au sein des véhicules, peuvent être vues comme positives par certains et comme négatives par d’autres, portant atteinte au libre arbitre.

Voir sa biographie

Yves Pasquier-Desvignes, Président Volvo Car France

"L'innovation est un moteur de l’économie ; dans le secteur automobile les dépenses et les investissements en R&D sont pharaoniques.

Selon Yves Pasquier-Desvignes, le comportement humain est responsable à hauteur de 95% de ce qui va arriver dans un accident de voiture : la technologie n’est pas responsable du comportement de l’autre mais peut être un outil bénéfique pour sauver des vies.  Nous développons sans cesse des technologies qui sont de vrais outils pour venir à notre secours. Ces innovations ne sont pas forcément compréhensibles de suite mais au final l’émotionnel laisse très souvent place au rationnel.

Les innovations vont continuer mais la grosse innovation, technologique et matérielle au sens historique du terme, se déplace de plus en plus vers des innovations de services, d’offre de mobilité et de flexibilité pour rendre la vie plus facile.

Selon le Président de Volvo Car France, l’innovation trouve ses limites lorsqu’elle devient incontrôlable.

Voir sa biographie

Découvrez leurs biographies

SUV 7 places Volvo XC90 partenaire officiel Salon Nautique Paris
Fleur Pellerin

Diplômée de l’ESSEC, Sciences Po Paris et de l’ENA, elle rejoint la Cour des comptes et est élue douze ans après son diplôme de l’ENA, Ministre déléguée chargée des PME, de l’innovation et de l’Economie numérique. En 2014, elle devient secrétaire d’état chargée du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français à l’étranger, puis ministre de la Culture et de la Communication. En 2016, elle lance Korelya Capital pour investir dans des start-up technologiques. Aujourd’hui, elle est administratrice indépendante et siège aux conseils de diverses institutions et thinks-thanks pour plusieurs grands groupes.

SUV premium Volvo XC60 partenaire officiel Salon Nautique Paris
Patrick Poivre d’Arvor

Journaliste et écrivain, il a gagné le concours « Envoyé Spécial » pour France Inter en 1971. Il y travaille ensuite trois ans, puis dix ans à Antenne 2, deux ans à Canal + et vingt et un ans à TF1. Il a présenté près de 10 000 journaux télévisés avant de se lancer dans la production de plusieurs émissions pour le service public dans le cadre de la société Aprime group, à l’image de la série « Une maison, un écrivain ». Il a par ailleurs collaboré à de nombreux médias de presse écrite et est auteur de plusieurs romans.

SUV Compact Volvo XC40 partenaire officiel Salon Nautique Paris
Laurent Alexandre

Chirurgien-urologue, neurobiologiste, diplômé de Sciences-Po, de l’ENA et de HEC. Dans les années 1990, il a fondé des startups en lien avec la santé puis, en l’an 2000, le site doctissimo.fr, qu’il revend à Lagardère en 2008. Il est aujourd’hui président d’une entreprise de séquençage, DNAVision. Il est l’auteur de nombreux livres et essais.

Break familial Volvo V40 partenaire officiel Salon Nautique Paris
Yves Pasquier-Desvignes

Débutant sa carrière chez BMW France, au département marketing, il a ensuite rejoint Fiat France comme Responsable du Développement Réseau puis Directeur Régional. En 1998, il rejoint Chrysler/Jeep en tant que Directeur Commercial avant d’intégrer General Motors, en 2001, comme Directeur Commercial et Marketing. En 2009, il devient Président de GM France et dirige la structure jusqu’en 2013. Yves Pasquier-Desvignes occupait dernièrement la fonction de Directeur Général au sein du groupe de distribution automobile GEMY. Chez Volvo Car France, il succède à Pascal Bellemans promu en mars 2014 à la tête de Volvo Car Financial services.

Pour Volvo Car France, une ambition : ouvrir une réflexion sociétale en lien avec une vision d’entreprise

A l’instar de la création de la ceinture de sécurité à trois points par Volvo Cars en 1959, certaines innovations continuent de faire l’objet de nombreuses controverses, comme l’introduction de caméras embarquées au sein même de l'habitacle permettant aux voitures d’intervenir en cas d’ébriété ou de distraction au volant. Ce débat était l’occasion pour le constructeur automobile de confronter les visions, et d’affirmer son choix de continuer à prendre des décisions courageuses, inconfortables voire polémiques, pour le bien de tous.

Découvrir A million more Découvrir la sécurité Volvo

Faisons progresser la mobilité

Chez Volvo Cars, cela fait 90 ans que nous œuvrons pour que la mobilité soit accessible à tous. Pour nous, la voiture doit résonner avec liberté et respect et c’est pourquoi nous allons toujours plus loin dans la découverte de nouvelles technologies. Mais nous pensons que cette philosophie ne peut exister qu’avec les rencontres et grâce aux projets. Voilà pourquoi nous avons décidé d’initier la démarche Lighting the Way.

Découvrir les actions Volvo