Nouvelles
  • La ceinture de sécurité trois points de Volvo fête ses 50 ans

    13.08.2009
    La ceinture de sécurité trois points de Volvo fête ses 50 ans

    Glattbrugg, le 13 août 2009 – Le jeudi 13 août 1959, la première voiture au monde à disposer d'une ceinture de sécurité trois points intégrée de série – une Volvo PV544 – était livrée à un concessionnaire suédois Volvo de Kristianstad. Au cours des 50 années suivantes, la ceinture de sécurité trois points en forme de V a sauvé la vie de plus d'un million de personnes. Jusqu'à ce jour, la ceinture sécurité trois points reste le dispositif de sécurité le plus important jamais mis au point au cours des 120 années de l'histoire de l'automobile.

    Ceinture de sécurité trois points: à ce jour, dispositif de sécurité le plus important dans la voiture
    Tirer, positionner, encliqueter et tendre. Il suffit d'un geste simple pour ajuster la ceinture – et c'est ce geste qui permet de réduire également le risque de blessures mortelles ou graves de plus de 50 pour cent en cas de collision. Voilà pourquoi aujourd’hui encore, la ceinture de sécurité trois points passe toujours pour être l'innovation la plus importante et la plus répandue dans le monde, dans le domaine de la sécurité automobile.

    La ceinture de sécurité rattache l'être humain à la voiture. En cas de choc, elle retient les passagers du véhicule. Les passagers sont d'une part attachés à leur siège et évitent d’autre part d'être projetés à l'intérieur de l'habitacle voire, dans des accidents plus complexes, d'être éjectés hors du véhicule.

    Nils Bohlin, ingénieur Volvo, a étudié les forces en jeu
    Si l'on en croit le proverbe, la solution la plus simple est souvent la meilleure. Mais c’est seulement vers la fin des années 50 que la ceinture de sécurité a adopté sa forme actuelle, grâce à l'ingénieur Volvo Nils Bohlin. Auparavant, il existait de nombreuses sortes de ceintures de sécurité. En effet, des médecins américains avaient exigé dès les années 30 que les voitures soient équipées de ceintures de sécurité.

    La ceinture deux points, maintenant le bassin, a longtemps été la forme la plus répandue mais il existait aussi de multiples variantes de ceintures de sécurité deux points. Elles n'étaient malheureusement pas en mesure de protéger suffisamment et efficacement les usagers, surtout à vitesse élevée.

    L'ancien ingénieur aéronautique Nils Bohlin – qui travaillait, entre autres, au développement de sièges éjectables avant d'arriver chez Volvo – a été le premier à analyser les forces libérées par une collision.

    Un principe toujours en vigueur aujourd'hui
    La ceinture a pour but de neutraliser les forces au bon endroit – à savoir au niveau du bassin et de la cage thoracique, les parties les plus robustes du corps. Par ailleurs, elle doit être facile à mettre et à ajuster. La ceinture mise au point par Nils Bohlin présentait d'importantes innovations : le système était composé d'une ceinture pour le bassin et d'une ceinture diagonale maintenant le buste ; les courroies étaient fixées à un point d'ancrage assez bas, près du siège ; la ceinture disposait d'une géométrie en V qui pointait vers le plancher et la ceinture restait bien en place, même sous la contrainte. Ces principes sont toujours valables aujourd'hui – chaque fois que vous mettez la ceinture.

    Le premier constructeur à installer la ceinture de sécurité trois points de série
    La Volvo PV544 et la Volvo Amazon (120) ont été les premiers véhicules, sur le marché scandinave, à être équipés de cette nouveauté mondiale. Volvo a donc été le premier constructeur automobile à installer des ceintures de sécurité trois points en série sur ses véhicules.

    L'invention est protégée par ce qu'on appelle un brevet ouvert ce qui signifie que d'autres constructeurs automobiles ou toute autre personne désirant utiliser cette construction peuvent le faire gratuitement.

    Cela a permis d'augmenter sensiblement le niveau de sécurité routière. Mais la ceinture de sécurité trois points ne s'était pas encore imposée totalement à ce moment-là. Il a fallu attendre encore plusieurs années avant que la majorité des clients et le reste de l'industrie automobile ne perçoivent que la ceinture de sécurité permettait réellement de sauver des vies.

    Une étude Volvo convainc le monde entier
    En 1963, Volvo lançait la ceinture de sécurité trois points aux USA et sur d'autres marchés. Auparavant, on avait effectué des essais de dérapage et des crash-tests avec des voitures équipées de diverses ceintures de sécurité. Les résultats étaient probants : les ceintures de sécurité trois points de Volvo offraient de loin la meilleure protection pour les passagers du véhicule.

    Quelques années plus tard, en 1967, Volvo publiait une étude révolutionnaire « Rapport sur 28 000 accidents », lors d'une conférence sur la sécurité routière aux USA. Elle reprenait les données de toutes les collisions survenues en l'espace d'un an en Suède et dans lesquelles une voiture Volvo était impliquée. Là aussi, les résultats parlaient d'eux-mêmes – et le monde entier a tout doucement commencé à s'y intéresser. Le rapport mettait clairement en évidence que la ceinture de sécurité sauvait des vies et qu'elle réduisait les blessures de 50 à 60 pour cent.

    Dès 1967, Volvo lançait la ceinture de sécurité trois points en tant que standard pour les sièges avant et arrière.

    Plus d'un million de vies humaines sauvées
    Toutes les voitures du monde entier sont actuellement équipées de ceintures de sécurité trois points. La ceinture de sécurité moderne est un élément incontournable du système sécuritaire dans l'habitacle et son action est renforcée par d'autres dispositifs tels que les airbags, les tenseurs de ceinture ou les limiteurs de force. En cas de choc, la ceinture se positionne d'elle-même – le tenseur de ceinture la tend sur le torse et cède exactement au bon moment de sorte que le corps est retenu avec autant de douceur que possible. Tout cela en l'espace de millièmes de seconde !

    Il est difficile d'obtenir des indications chiffrées précises quant au nombre de vies humaines sauvées par la ceinture de sécurité jusqu'à maintenant, puisqu'il n'existe pas de coordination des statistiques au niveau mondial sur la sécurité routière. Des chercheurs en accidentologie partent toutefois du principe que plus d'un million de personnes  doivent la vie sauve à la ceinture de sécurité et qu'un nombre encore plus grand de personnes a évité des blessures graves grâce à ce dispositif.

    Elle présente encore un potentiel considérable
    Le port de la ceinture de sécurité reste le principal facteur susceptible de renforcer la sécurité des passagers. Elle présente encore un potentiel considérable à l’échelle internationale. Le port de la ceinture de sécurité varie énormément d'une partie du globe ou d'un pays à l'autre. Même dans un avenir proche, la ceinture de sécurité trois points restera l'élément sécuritaire de l'automobile le plus à même de sauver des vies. En effet, une augmentation minime de son utilisation a un effet notable (au niveau mondial) sur les conséquences des accidents.

    Aux USA, on suppose qu'une augmentation du port de la ceinture d'un pour cent seulement sauverait la vie de 270 personnes chaque année**. D'autres études, en Europe cette fois, ont montré que 7000 vies supplémentaires pourraient être sauvées si tous les pays européens utilisaient la ceinture dans les mêmes proportions que dans les pays figurant en tête des statistiques***. Et, dans les pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud, où le nombre de véhicules est en constante augmentation, le potentiel est encore plus important.

    Pensez-y : il faudrait que chaque passager mette la ceinture de sécurité. Il suffirait d'un clic – pour chaque trajet!


    *     Volvo fonde cette estimation sur des statistiques générales et internes concernant les accidents et le port des ceintures de sécurité
    **   National Center for Statistics and Analysis (National Highway Traffic Safety Administration, NHTSA), Traffic Safety Facts, 2007
    *** Global Road Safety Partnership (GRSP)

    Glattbrugg, le 13 août 2009 – Le jeudi 13 août 1959, la première voiture au monde à disposer d'une ceinture de sécurité trois points intégrée de série – une Volvo PV544 – était livrée à un concessionnaire suédois Volvo de Kristianstad. Au cours des 50 années suivantes, la ceinture de sécurité trois points en forme de V a sauvé la vie de plus d'un million de personnes. Jusqu'à ce jour, la ceinture sécurité trois points reste le dispositif de sécurité le plus important jamais mis au point au cours des 120 années de l'histoire de l'automobile.
    Retour