Nouvelles
  • La conduite autonome selon Volvo Car Group: des avantages tant pour la société que pour les consommateurs

    02.12.2013

    Zurich – En dépit des progrès de grande envergure enregistrés en matière de sécurité routière, 1,2 million de personnes perdent la vie au volant chaque année dans le monde. Ce constat a incité en 2007 Volvo Cars à déclarer, en étant le seul constructeur au monde à le faire, que nul ne devrait plus être tué ou gravement blessé dans un nouveau véhicule de la marque à l'horizon 2020. L'entreprise a une vision de voitures sans accidents.

     

    « Les technologies d’avant-garde impliquant une utilisation étendue des systèmes d’aide à la conduite vont non seulement nous aider à concrétiser notre vision en matière de sécurité mais également se traduire par des avantages non négligeables pour la société et pour les consommateurs », explique Håkan Samuelsson, Président-Directeur général de Volvo Car Group.

     

    La société doit faire face pour l’avenir à des défis importants visant à améliorer la sécurité et à réduire la pollution et les émissions globales de CO2. La conduite autonome peut diminuer la consommation de carburant jusqu’à 50% dans certaines situations. On peut compléter la liste des défis en intégrant la mobilité réduite et les embouteillages.

     

    « L’approche Volvo axée de longue date sur l’humain et son engagement en faveur de la sécurité nous donne un point de départ différent des autres constructeurs s’agissant du domaine de la conduite autonome », confie Håkan Samuelsson.

     

    Il est primordial de laisser le véhicule agir automatiquement pour atteindre l’objectif de réaliser de futurs véhicules sans accidents. Les systèmes actuels de freinage automatique, assistance au maintien dans la voie et régulateur de vitesse adaptatif constituent les prémices de la conduite autonome. Aujourd’hui, Volvo Cars se tourne vers des technologies offrant un niveau supérieur d’autonomie de conduite en conditions normales de circulation.

     

    Conduite autonome dans les embouteillages
    Les premiers systèmes autonomes seront mis en œuvre sur le nouveau Volvo XC90 fin 2014 : grâce au régulateur de vitesse actif (ACC) avec assistance au volant, le véhicule suit automatiquement celui qui le précède dans les embouteillages. Parmi les caractéristiques de ce dispositif, figurent la détection des bordures de route et des glissières avec assistance au volant. Le système repère si le véhicule s’apprête à quitter la route et applique de façon autonome un couple au volant pour ramener le véhicule sur sa trajectoire.

     

    La voie ouverte aux véhicules très autonomes : une nouvelle dimension de la conduite
    A l’étape technologique suivante, la voiture suit le véhicule en amont à vitesse élevée en laissant le conducteur ôter les mains du volant tout en gardant l’œil rivé sur la conduite. Cette situation ouvre à son tour la voie à l’introduction de véhicules très autonomes assumant à la discrétion du conducteur la responsabilité de toutes les fonctions de conduite.

     

    Cette technologie de conduite autonome sera testée et évaluée dans le cadre du projet « Conduisez-moi » qui sera mis en œuvre à Göteborg, la ville natale suédoise de Volvo Cars. En 2017, 100 clients se joindront au projet  au volant de voitures Volvo se conduisant toutes seules et empruntant des voies publiques dans Göteborg et ses environs.

     

    Ce projet unique au monde est un partenariat entre Volvo Car Group, l’Administration nationale suédoise des Transports, l’Agence suédoise des Transports, le Parc Scientifique de Lindholmen et la Ville de Göteborg. Le projet « Conduisez-moi », parrainé par le gouvernement suédois, sera lancé dès 2014 par une évaluation conjointe et l’élaboration de véhicules de tests.

     

    Avantages consommateur importants
    La conduite autonome apportera des avantages importants aux consommateurs. Elle va modifier en profondeur le regard que nous portons sur la conduite automobile. Le conducteur de demain pourra planifier ses déplacements et les rationnaliser au quotidien, en associant conduite autonome et conduite active. Il pourra interagir en toute sécurité par téléphone ou tablette PC, ou tout simplement choisir de se détendre.

     

    La conduite autonome laisse ainsi entrevoir, en toute sécurité, des perspectives de gestion plus efficace du temps passé au volant.
    La conduite autonome, avec gestion automatique par le véhicule, nécessitant peu d’interaction humaine, des braquages du volant, accélérations et freinages, est déjà une réalité dans la société des transports modernes.

     

    « Personne ou presque ne se pose la question, avant de prendre un avion, de savoir s’il vole en pilotage automatique. Mais se trouver à bord d’une voiture qui se conduit toute seule pendant que le conducteur est occupé à lire, c’est une notion encore assez révolutionnaire pour beaucoup de gens », précise Håkan Samuelsson.

    En dépit des progrès de grande envergure enregistrés en matière de sécurité routière, 1,2 million de personnes perdent la vie au volant chaque année dans le monde. Ce constat a incité en 2007 Volvo Cars à déclarer, en étant le seul constructeur au monde à le faire, que nul ne devrait plus être tué ou gravement blessé dans un nouveau véhicule de la marque à l'horizon 2020. L'entreprise a une vision de voitures sans accidents.
    Retour