Lifestyle

L’alchimie du cuir

Cela fait plus de trente ans que le somptueux cuir de la maison écossaise Bridge of Weir habille l'intérieur des Volvo. Parce que plus d'un siècle de savoir-faire et d'amour du bel ouvrage transparaît derrière chaque cuir Bridge of Weir, pour bien des gens, c'est la sellerie automobile la plus raffinée au monde. N'était-il donc pas tout naturel qu'elle trouve place dans l'habitacle de votre Volvo ?

Une lignée prestigieuse

Fendre le ciel en Concorde, embarquer sur le mythique Queen Elizabeth II ou sauter à bord de l'Orient-Express et voir s'éloigner les quais de la gare de l'Est… Ces images continuent d'évoquer le summum du voyage en grande classe, vestiges d'une époque où rien n'était trop beau pour l'agrément et le confort du voyageur. Ce passé a beau être révolu, notre aspiration au luxe et au confort est intacte et n'est jamais aussi forte qu'à bord de nos voitures. Fort bien, nous direz-vous, mais comment vivre, de nos jours, une telle expérience du luxe ? Le secret réside dans le cuir. 

Que nous ayons choisi d'ouvrir cet article sur le Concorde, le Queen Elizabeth II et l'Orient-Express ne doit rien au hasard. Ce sont, bien sûr, trois des plus fines expressions du voyage de luxe, mais ce n'est pas là leur seul point commun : tous trois étaient aussi parés de selleries produites par la maison Bridge of Weir. Fondé en 1905 dans les faubourgs de Glasgow, première ville d'Écosse, Bridge of Weir est aujourd'hui le plus ancien spécialiste de sellerie automobile au monde. Entreprise familiale, Bridge of Weir trouve son origine en 1758, et ce sont aujourd'hui les membres des sixième, septième et huitième générations qui y travaillent, tous tanneurs. Au fil des ans, un procédé de travail original des cuirs s'est ainsi élaboré, empreint de tradition et façonné par un savoir-faire transmis de génération en génération. 

Tannerie Bridge of Weir cuir de luxe Volvo
Bridge of Weir Design Sellerie cuir Volvo

1/2

Tout a commencé avec la Volvo 740

"Mon grand-père me faisait faire le tour de l'usine le samedi matin. J'appartiens à la septième génération, l'activité ayant démarré en 1758, c'est quelque chose que nous avons dans le sang", explique le directeur des ventes de Bridge of Weir, Jamie Davidson, dont l'arrière-grand-père, Arthur Muirhead, fonda l'entreprise actuelle en 1905. Mais comment cette relation entre Volvo et Bridge of Weir est-elle née ? 

"Notre premier modèle a été la Volvo 740, en 1983", explique Jamie. "Les selleries que nous fabriquions avaient une teinte unie, comme c'est le cas de la plupart des voitures actuellement, mais la particularité d'alors est que nous avions une double teinte, qui apportait une sorte d'effet nuage sur le cuir. Cela lui donnait un air de vécu, tel un bon vieux fauteuil club patiné par le temps." Mais c'est le travail de Bridge of Weir sur un autre modèle Volvo qui a vraiment fait décoller la relation entre les deux maisons. "Le vrai tournant pour moi, ce fut la Volvo 850. Nous étions le seul fournisseur, ce qui était tout à fait inhabituel. Mais à ce stade, nous avions conquis la confiance de Volvo, qui nous a commandé toutes les teintes pour ce modèle. C'est vraiment ce qui a scellé notre relation."

Jamie estime que les liens entre Volvo et Bridge of Weir vont bien au-delà de la relation commerciale. "Je pense que nous avons beaucoup en commun. Les mots d'ordre de Volvo sont qualité, environnement et sécurité. Et je me plais à penser que nous incarnons les mêmes valeurs. Il y a beaucoup de ressemblances entre les habitants de Göteborg et ceux de l'ouest de l'Écosse et de la région de Glasgow. Leur identité est, dans les deux cas, fortement marquée par leur tradition de chantiers navals et d'industrie lourde et ils partagent en plus le même sens de l'humour."

Bridge of Weir Tanneur Sellerie Luxe Volvo
Sellerie auto intérieur Cuir Volvo
Test cuir tannage écologique Volvo
Laboratoire cuir Volvo

1/4

La rencontre de la technologie et de la tradition

"L'intérieur de l'habitacle focalise aujourd'hui bien des aspirations", commente Debra Choong, responsable du design de Bridge of Weir. "Les gens veulent un intérieur personnalisé sans transiger sur le confort. Ils passent beaucoup de temps dans leur voiture, qui se transforme en nouvel espace de vie, dans lequel le confort est primordial." Mais que recherche Volvo en matière de cuir ? "Volvo veut un cuir d'une grande douceur, à l'aspect très naturel", explique Debra, "mais qui en même temps satisfasse aux normes les plus strictes en matière de résistance." 

Mais, comme l'explique Jamie, il ne suffit pas de développer un cuir qui réponde aux exigences des designers. "Une fois obtenus l'esthétique, la sensation, la couleur et le toucher recherchés, le cuir doit être testé dans nos laboratoires. C'est un nouveau défi, car les spécifications de Volvo sont, à raison, très strictes." 

Bridge of Weir dispose d'un laboratoire sur site, qui permet de procéder chaque jour à une vaste batterie de tests. Ces tests quotidiens portent sur les émissions, la durabilité, la résistance à l'abrasion et la présence de buée dans l'habitacle éventuellement causée par le cuir. Mais des tests plus extrêmes sont également conduits chaque année. Ils consistent à placer des pièces de cuir dans des enceintes climatiques pendant environ huit semaines pour observer le comportement du produit fini soumis à des températures extrêmes, alternativement chaudes et froides. Il est rassurant de savoir que rien n'est laissé au hasard, dans le contrôle qualité des matériaux qui trouveront place dans votre Volvo. 

Cap sur le développement durable

Volvo et Bridge of Weir font désormais équipe depuis plus de trente ans. Et au cours de cette période, les deux entreprises ont connu de nombreuses évolutions. En matière de design, mais aussi de procédés industriels et de traitement du cuir. "Nous tannions au chrome tout notre cuir, poursuit Jamie, c'est la méthode de tannage standard dans les secteurs de la chaussure et de la maroquinerie. Mais nous avons élaboré, en collaboration avec Volvo, un procédé de tannage bio, sans chrome, utilisant des agents naturels comme la châtaigne, le mimosa et le tara." Le tannage sans chrome est, d'une part, moins allergène et il est, d'autre part, aussi plus écologique.

Bridge of Weir a investi énormément de temps et de ressources pour élaborer des procédés respectueux de l'environnement, ce qui lui vaut d'afficher aujourd'hui l'empreinte carbone la plus basse du secteur mondial du cuir. La firme dispose même de sa propre unité de valorisation autofinancée. Cette unité de valorisation est une première mondiale brevetée et un facteur clé pour la mission que s'est fixée l'entreprise : développer un cuir de la plus haute qualité, associé à de faibles émissions de CO2. "Je suis très fier de pouvoir dire que Bridge of Weir est une entreprise soucieuse de l'avenir. Être durable est une nécessité", explique Jamie. 

Le souci écologique de Bridge of Weir s'étend aussi au bien-être animal. L'entreprise se targue de ne se fournir que chez des producteurs de peaux observant les Cinq Libertés, ces cinq principes en matière de bien-être animal qui font autorité à l'échelle internationale. 

Tourné vers le futur et fier du passé

Mais ce n'est pas seulement la clairvoyance de Bridge of Weir en matière environnementale qui, selon Jamie, fait que l'entreprise est parée pour affronter le futur. "Nous avons la tradition, la matière première et les meilleures forces vives. Nous sommes très innovants et entendons rester à l'avant-garde. Mais surtout, nous voulons développer un cuir dont les clients n'ont pas encore conscience d'avoir besoin." 

Et qu'en est-il du passé ? De quel client de Bridge of Weir Jamie et Debra sont-ils les plus fiers ? Hormis Volvo, bien sûr. "Même si c'était un peu avant mon époque, j'adore le travail que Bridge of Weir a réalisé pour les designers de mobilier Charles et Ray Eames", avoue Debra. "Quand j'étais étudiante, leurs créations étaient mythiques à mes yeux. Je suis donc particulièrement fière que nous soyons associés à leur histoire." Et quid de Jamie ? "Ma création favorite ? Le cuir de la Chambre des lords, car on la voyait presque tous les jours à la télévision si l'on s'intéressait à la politique. Nous avions créé le rouge pour les Lords et le vert pour la Chambre des communes. J'en étais très fier."

Un fleuron digne du Queen Elizabeth II, du Concorde et de votre Volvo. Le cuir Bridge of Weir est une garantie de qualité, de design et d'innovation. Aujourd'hui et pour les trente prochaines années !